mardi 3 août 2021

Contact

OccitanieSécurité : la présidente de la région Occitanie Carole Delga hausse le...

Sécurité : la présidente de la région Occitanie Carole Delga hausse le ton

Formation des policiers municipaux, postes de police mobiles, création d’une Zone de défense… Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, prend une série de mesures pour « garantir le droit à la sécurité de tous ».

Carole Delga, tête de liste L’Occitanie en commun aux régionales, répond à l'enquête de l’Observatoire de la RSE dans les Régions françaises ©Twitter Carole Delga
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, prend une série de mesures pour « garantir le droit à la sécurité de tous » ©Twitter Carole Delga

« Protéger nos habitants, c’est garantir le droit à la sécurité de tous », lance Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie. À l’occasion de la première assemblée plénière de cette nouvelle mandature, ce jeudi 15 juillet, elle a présenté une série de mesures fortes, que mettra en œuvre Thierry Mathieu, délégué aux questions de sécurité, d’aide aux victimes et de sensibilisation des publics. Alors que ses compétences sont limitées en terme de sécurité, la Région ne pourra agir que dans les domaines qu’elle a à sa charge. Tels les lycées et les transports en commun, dont il a été décidé en novembre dernier qu’ils devront tous être équipés en vidéosurveillance d’ici 2023. La campagne des élections régionales étant passée par là, Carole Delga veut désormais « aller plus loin ».

Des postes de police municipale mobiles

D’abord en accompagnant les communes et intercommunalités « dans leurs actions de prévention des violences et de tranquillité publique ». Dès le mois de septembre, elles pourront poser leur candidature pour obtenir le soutien de la Région, dans leur projet d’aménagement de l’espace public, de rénovation ou de création de locaux de police. Une attention particulière sera portée aux zones confrontées à des problèmes de sécurité du quotidien liés « à une forte précarité sociale et économique ou à l’implantation de réseaux et de trafics divers, et à des afflux temporaires de population dans les zones touristiques, notamment du littoral », indiquent les services de la collectivité. La Région compte également acquérir des postes de police municipale mobiles, des véhicules pouvant accueillir du public, « facilement déployables et permettant une meilleure couverture du terrain », par exemple dans les zones touristiques ou les quartiers sensibles.

Des policiers municipaux mieux formés

Il s’agira ensuite de contribuer à « une meilleure formation » des policiers municipaux et intercommunaux. Du fait de leur contact quotidien avec la population, « les agents doivent pouvoir bénéficier de formations régulières et spécifiques leur permettant de faire face à l’ensemble des situations auxquelles ils sont confrontés, afin de mieux accompagner les habitants d’Occitanie », explique Carole Delga. Puisque seul le Centre national de fonction publique territoriale est compétent en la matière, la Région soutiendra ses actions de formation, financera la rénovation de l’école de police municipale de Montpellier et étudiera la possibilité de créer une école identique à l’Ouest du territoire.

La création d’une Zone de défense et de sécurité en Occitanie

Carole Delga va enfin tenter d’obtenir la création d’une Zone de défense et de sécurité (ZDS) en Occitanie. Celle-ci étant aujourd’hui rattachée à une grande zone Sud, dont le siège est à Marseille. Or, selon sa présidente, notre région « doit faire face à des menaces spécifiques sur les plans sécuritaire, frontalier, économique et climatique ». Une ZDS circonscrite à l’Occitanie permettrait une meilleure coordination des effectifs de police et de gendarmerie sur le territoire, avec notamment la nomination d’un préfet délégué à la sécurité et l’installation d’États-majors militaires et policiers, « soit près de 40 personnes au total, 100 % dédiées à la sécurité des habitants d’Occitanie ». La présidente de Région, qui est désormais également celle des Régions de France, évoquera le sujet lors d’une réunion de travail avec le Premier Ministre Jean Castex, le 21 juillet prochain.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img