Lors de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Luc Moudenc a annoncé vouloir « passer à la vitesse supérieure » pour développer la pratique du vélo sur le territoire de Toulouse Métropole. En ce sens, de nouvelles pistes cyclables et stations de VélÔToulouse vont notamment voir le jour.

Toulouse Métropole
Jean-Luc Moudenc tenait sa conférence de presse de rentrée ce 15 septembre © Héloïse Thépaut – Le Journal Toulousain

Il en a fait « une des priorités du mandat ». Jean-Luc Moudenc a réaffirmé sa volonté d’encourager la pratique du vélo lors de sa conférence de presse de rentrée ce jeudi 15 septembre. Selon le président de Toulouse Métropole et maire de Toulouse, « le vélo est un allié précieux pour rafraîchir la ville ».

Après « un été marqué par des niveaux de chaleur exceptionnels », il a estimé que « la politique de déplacement est un des leviers pour lutter contre le réchauffement climatique ». Jean-Luc Moudenc compte ainsi intensifier le développement du vélo.

92 kilomètres de pistes dédiées au vélo de plus en six ans

Mais avant d’aborder les nouveautés à venir, il a tenu à souligner ce qui avait déjà été fait sur le territoire pour la pratique du vélo. Le président de Toulouse Métropole s’est ainsi félicité des 92 kilomètres de pistes cyclables en plus réalisés entre 2016 et 2021.

« Le nombre de cyclistes a augmenté de 77 % sur la période. Cela montre que la méthode mise en place est bonne. Il faut être ambitieux sans contraindre les citoyens par des fermetures de rues du jour au lendemain », appuie Jean-Luc Moudenc.

Toulouse Métropole entre dans la concrétisation du REV

Pour autant, le maire et président souhaite maintenant « passer à la vitesse supérieure ». Toulouse Métropole annonce ainsi « entrer dans la concrétisation du Réseau Express Vélo (REV) ». Plusieurs réunions de concertation publiques sont prévues en novembre prochain.

Pour rappel, le REV représente 370 kilomètres de pistes cyclables en Haute-Garonne, dont 240 sur le territoire métropolitain. De nouvelles vont d’ailleurs voir le jour dans les mois à venir au sein de la Métropole, notamment chemin de Gabardie, rue Vedel ou encore sur le pont Saint-Pierre.

Nouvelles stations de VélÔToulouse dans la Métropole

Toujours pour développer l’usage du vélo, la Métropole compte installer de nouvelles stations de VélÔToulouse. Au nombre de 283 actuellement, 192 nouvelles feront leur apparition d’ici 2024. « Il y aura 117 stations à Toulouse et 75 dans les communes limitrophes », annonce Jean-Luc Moudenc.

Mais ce n’est pas tout. Ces stations ne proposeront plus seulement des vélos mécaniques. Elles vont également disposer de vélos à assistance électrique au 1er janvier 2024. « Ils représenteront 50 % du parc, voire 75 % », précise le président de Toulouse Métropole.

Doubler le nombre d’usagers de VélÔToulouse

Avec ces nouvelles stations et la mise à disposition de vélos électriques, la Métropole espère « davantage d’usagers ». « Nous pensons doubler leur nombre à l’horizon 2024 », prévoit Jean-Luc Moudenc. VélÔToulouse compte pour le moment plus de 20 000 abonnés.

Mais qui dit plus de cyclistes, dit davantage de vandalisme. Toulouse Métropole a ainsi installé 823 arceaux vélos en plus en 2020-2021, soit une hausse de 300 %. De même, 900 stationnements vélos dans les parkings souterrains seront mis en service le mois prochain.

Toulouse Métropole pense aussi aux piétons

À la fin du mois, la Ville de Toulouse inaugurera par ailleurs une borne de recharge pour vélos électriques. Elle sera une des premières villes pilotes. En tout, cette expérimentation durera six mois.

« Nous voulons plus que jamais faciliter l’usage du vélo sur l’ensemble du territoire métropolitain avec un double objectif : sécuriser l’usage pour les cyclistes mais aussi garantir la sécurité des piétons », appuie le président de Toulouse Métropole. Pour lui, ces derniers ne doivent pas être les « perdants de la politique cyclable ».