“Joséphine Baker, une vie d’engagements” est une exposition à retrouver du 25 juin au 29 octobre 2022, au Musée départemental de la résistance et de la déportation de Toulouse. Ces 25 et 26 juin, des portes ouvertes sont organisées.

Joséphine Baker à découvrir dans une exposition au Musée de la résistance et de la déportation de Toulouse
Joséphine Baker photographiée par Paul Nadar, en 1930. Photo dans le domaine public.

« J’étais l’idole sauvage dont Paris avait besoin. Après quatre années de violence, j’ai symbolisé la liberté retrouvée, la découverte de l’art nègre, du jazz. J’ai représenté la liberté de me couper les cheveux, de me promener nue, d’envoyer tous les carcans au diable, y compris le corset. » déclarait Joséphine Baker (Propos recueillis par Jacques Pessis, “Joséphine Baker”, Folio, 2021).

À Toulouse, l’icône Joséphine Baker a le droit à son exposition, du 25 juin au 29 octobre 2022, au Musée départemental de la résistance et de la déportation. Pour célébrer le lancement, le musée organise des portes ouvertes pour le premier week-end d’exposition. Ce dimanche 26 juin, des visites guidées sont proposées à 11h, 14h, 15h30 et 17h.

Une exposition sur Joséphine Baker en trois thématiques

Le musée présente l’exposition sur 250m², répartis en trois salles. Ses thématiques sont les combats, l’héritage, et la liberté d’artiste de Joséphine Baker. Elle revient sur son engagement pendant la Seconde Guerre mondiale et son amour pour la France. Mais elle retrace aussi ses luttes contre le racisme et l’antisémitisme dans le monde. L’exposition questionne ainsi les différents visages et aspects de la vie de Joséphine Baker.

Pour cela, des pièces rares ont été rapportés de nombreux musées : le centre Pompidou Paris, le MUCEM Marseille, le Musée de l’armée de Paris, le nouveau Musée national de Monaco, etc.

Certaines pièces n’ont jamais été présentées au public, car elle sont issues de collections privées. Parmi ces éléments inédits : robes de scène, perruques, uniformes, lithographies, disques vinyles, journaux, ainsi qu’une cinquantaine de photos.

L’entrée de l’exposition sur Joséphine Baker à Toulouse est gratuite.

Musée ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h, 52 allée des Demoiselles.

William Bernecker