Aude : trois-quarts des terres agricoles ont été dévastées par le gel

Les trois-quarts des terres agricoles de l’Aude ont été touchées par l’épisode de gel survenu dans la nuit de mercredi 7 à jeudi 8 avril 2021. En réponse, le gouvernement promet une enveloppe d’un milliard d’euros pour aider les professionnels sinistrés.

Carte des communes touchées par l’épisode de gel © Chambre d’agriculture de l’Aude

L’Aude fait partie des nombreux départements touchés par l’épisode de froid survenu il y a près de deux semaines, dans la nuit de mercredi 7 à jeudi 8 avril. En quelques heures seulement, des milliers d’hectares de terres agricoles ont été dévastés par le gel, les températures avoisinants les -7°C à -4°C. De nombreux dégâts sont notamment constatés dans l’est du département, de Fleury à Leucate, jusqu’à Bram. Plus à l’Ouest, les villes de Castelnaudary et Issel ont également été touchées.

En visite sur les terres impactées par l’épisode de gel, Hélène Sandragné, présidente du Département, s’est engagée à trouver des solutions pour soutenir les professionnels sinistrés. « Nous ne pouvons pas laisser nos agriculteurs et nos viticulteurs regarder l’avenir avec inquiétude et sans repère » a-t-elle déclaré vendredi 9 avril.

Des aides promises par le gouvernement

Samedi 10 avril, le Premier ministre Jean Castex promettait des « enveloppes exceptionnelles » pour venir en aide aux agriculteurs et viticulteurs durement touchés par cet épisode de froid. C’est chose faite, puisqu’une semaine plus tard, lors d’un déplacement dans l’Aude, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales, il a annoncé que le gouvernement était prêt à mobiliser un milliard d’euros pour subvenir aux besoins des professionnels sinistrés.

Par la suite, le Premier ministre a énuméré les grandes lignes de ce plan de soutien. Premièrement, une enveloppe sera prochainement allouée aux préfets pour venir rapidement en aide aux agriculteurs. Dans un second temps, des mesures d’urgence devraient être mises en place : dégrèvement de taxes foncières sur le non-bâti, report et exonération des charges sociales, année blanche de cotisations et mobilisation de dispositifs existant en matière d’activité partielle et de prêt garanti par l’État.

Aussi, l’indemnisation des arboriculteurs au titre de calamités agricoles sera portée jusqu’à 40 % pour les pertes les plus importantes. Les viticulteurs pourront bénéficier d’une aide similaire.

Alix Drouillat

La rédaction

Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

Recent Posts

Blocage, manifestation… La mobilisation des lycéens contre le maintien des épreuves du bac se poursuit à Toulouse

Après le blocage du lycée Berthelot dans la matinée, les lycéens se sont retrouvés à…

4 heures ago

Départementales. Tous les candidats en Haute-Garonne, cantons par cantons

Les électeurs français sont appelés à élire, les dimanche 20 et 27 juin (en cas…

4 heures ago

À Toulouse, la semaine de l’Europe dure jusqu’à la fin du mois

Toulouse Métropole organise une série d’évènements pour La semaine de l’Europe, qui durera... jusqu’au 31…

4 heures ago

Ce soir, découvrez la suite du téléfilm tourné à Toulouse

Ce soir, lundi 10 mai à 21h05 sur TF1, retrouvez la suite du téléfilm « Mention…

6 heures ago

Vidéo : Jean-Luc Moudenc perd ses nerfs au conseil de Toulouse Métropole

Le groupe Alternative pour une Métropole citoyenne a posté sur internet la vidéo d’un violent…

6 heures ago

Covid 19 : vacciner et dépister y compris les jours fériés

A Toulouse, en mai, il reste possible de se faire dépister et vacciner contre la…

7 heures ago