samedi 31 octobre 2020
Occitanie Ariège L'Ariège, au cœur de la relocalisation de la production industrielle en Occitanie

L’Ariège, au cœur de la relocalisation de la production industrielle en Occitanie

La Région Occitanie tente une opération de relocalisation de la production industrielle sur son territoire, notamment en terme d’équipements sanitaires, et c’est en Ariège que le projet prend forme.

©Région Occitanie

La crise liée à la pandémie de Covid-19 a profondément remis en question la pérennité de l’appareil productif français. Nombre d’entreprises ont en effet été confrontées à des manques stratégiques dans les chaînes de valeur industrielles, avec bien souvent l’arrêt complet de leur production, et ont également été exposées à des difficultés d’approvisionnement et des restrictions de circulation.

Afin de concilier la réponse au besoin fort en fourniture d’équipements individuels de protection sanitaire en région, tout en privilégiant l’emploi local, la Région Occitanie a créé, en mai dernier, Occitanie Protect, un opérateur unique permettant de centraliser la production d’équipements sanitaires en utilisant les savoir-faire déjà existants en région.
L’enjeu étant double : permettre aux entreprises touchées par la crise de retrouver une activité pérenne, et leur offrir de nouvelles opportunités et débouchés via la réorientation de leur production. Mais également, à terme, de développer une véritable filière industrielle régionale de fabrication d’équipements sanitaires durables et recyclables 100 % Occitane.

Le but étant de permettre à l’Occitanie d’être totalement autonome en production et en stocks stratégiques d’équipements individuels de protection sanitaire, évitant ainsi la dépendance vis-à-vis d’un marché tendu et risquant à tout moment d’être immobilisé par la résurgence de la crise sanitaire.
Sur le long terme, l’ambition de cette filière est d’encourager les relocalisations industrielles en Occitanie, favorisant ainsi la consolidation et la création d’emplois dans le secteur textile sur le territoire régional, notamment en Ariège.

L’Ariège, territoire moteur d’Occitanie Protect

A ce jour, le projet de relocalisation Occitanie Protect repose sur l’association de deux industriels basés en Ariège, Adient Fabrics et Biotex Technologie. Cette alliance a permis dans un premier temps de répondre à l’urgence sanitaire avec la production de matériel sanitaire, et permettra à terme de bâtir une filière de production locale 100% occitane, pérenne, et respectueuse de l’environnement.

Adient Fabrics, entreprise située à Laroque d’Olmes, est le plus important site de fabrication
de tissus en Occitanie pour le secteur automobile. Créée en 1955, elle emploie 220 salariés, et produit près de 4 millions de mètres de tissus par jour. Face à la crise, et dans le cadre du projet Occitanie Protect développé par la Région, l’entreprise a su, grâce à son expertise, développer sur la base d’une de ses productions actuelles, un tissu monocouche lui permettant de réorienter son activité vers la fourniture de tissus agréés pour la confection de masques barrières et de surblouses. Les capacités d’adaptation de l’entreprise lui ont ainsi permis de remettre en route son outil de production, à l’arrêt depuis le début du confinement, et de sauvegarder 150 emplois directs ou indirects.

Située à Lavelanet, Biotex Technologie est une entreprise textile technique, spécialisée
dans les produits militaires. Créée en 2011, elle produit chaque année 1.5 million de vêtements destinés à la vente auprès de l’administration pénitentiaire, la police, la gendarmerie, l’armée de terre et la marine nationale ou la grande distribution. Au sein d’Occitanie Protect l’entreprise a su apporter des solutions industrielles pour la confection des différents équipements.

Des résultats au rendez-vous

Une véritable filière industrielle régionale de fabrication d’équipements individuels de protection sanitaire de qualité a ainsi pu voir le jour. Des surblouses ou sur-chaussures à destination des professionnels de santé, des masques non sanitaires pour le grand public (catégorie 2) et surtout à destination des professionnels en contact avec le grand public (catégorie 1), ont ainsi pu être confectionnés. Ces masques de haute qualité, répondant aux tests les plus
exigeants, dont les performances ont été mesurées par les laboratoires de la Direction Générale de l’Armement, sont respectueux de l’environnement car recyclables, lavables et réutilisables, et ont une durée de validité avant péremption de 7 ans, permettant de
constituer des stocks stratégiques pour la protection des populations.
Avec le rebond de la crise sanitaire et les obligations du port du masque généralisées partout sur le territoire national, la filière textile bénéficie d’un contexte porteur pour envisager le développement de son activité et la relocalisation d’industries sur le territoire régional.
En produisant des masques en tissu de haute qualité pouvant être réutilisés jusqu’à 50 fois, Occitanie Protect offre un coût à l’usage très compétitif de l’ordre de 0.0472 euros pour un coût à l’achat de 2.36 euros, le plaçant bien loin de celui des masques jetables.
De plus, sur un marché aujourd’hui très concurrentiel, Occitanie Protect peut se démarquer de ses concurrents grâce à son ancrage local.

Source: communiqué de la Région Occitanie

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport