dimanche 26 septembre 2021

Contact

OccitanieAriègeImmobilier. Assiste-t-on à une flambée des prix en Ariège ?

Immobilier. Assiste-t-on à une flambée des prix en Ariège ?

Alors que le marché de l’immobilier ne cesse de grimper dans toute la région, l’Ariège échappe en partie à la flambée des prix. La Chambre interdépartementale des notaires présente les tendances du secteur en ce début d’année 2021.

immobilier terrain a vendre ariege
Les terrains à bâtir échappent à la flambée des prix de l’immobilier en Ariège CCBY-SA 3.0 Ricrac

Pression foncières dans les métropoles et besoin de nature en période de pandémie, l’augmentation du nombre d’acheteurs souhaitant s’installer à la campagne fait grimper les prix. En Ariège comme dans toute la région Occitanie. Néanmoins, si le prix de vente moyen des appartements anciens à subi une forte hausse, pour s’établir à 1250 euros le mètre carré dans le département, le marché des maisons anciennes montre une certaine stabilité et celui des terrains à bâtir est même en baisse.

Un bond sur le marché des appartements anciens

Ainsi, le marché des appartements anciens a, par exemple, bondi de 7 % à Foix, sur l’année 2020, pour atteindre 1140 euros le mètre carré. Une côte en pleine croissance mais qui reste l’une des plus basse de la région où la hausse moyenne s’établit à 5,8 % pour ce type de biens. En Haute-Garonne, le mètre carré s’échange à 2640 euros et atteint même 3030 euros à Toulouse.

En dehors de la métropole, trois préfectures affichent des prix supérieurs à 1500 euros le mètre carré pour un appartement ancien : Albi (1900 euros le m2), Rodez (1520 euros le m2) et Montauban (1520 euros le m2). Cette forte croissance des prix devrait se tempérer en ce début d’année, puisque la Chambre interdépartementale des notaires prévoit un tassement du marché dont la hausse, au niveau régional, devrait se stabiliser à 3,9 % au mois d’avril.

Un quasi stabilité pour les maisons anciennes

Sur le marché des maisons anciennes, la hausse est beaucoup plus modérée. Avec des biens qui s’échangent en moyenne à 106 000 euros sur le département, le marché n’a connu une croissance que de 1 %. Une quasi stabilité, comparé à l’échelle régionale où les prix, pour ce type de biens, ont augmenté de 5,3 % au cours de l’année 2020. Une tendance à la hausse qui devrait se poursuivre. Ainsi, la Chambre interdépartementale des notaires anticipe que cette augmentation par rapport au début de l’année 2020 atteindra 6% sur l’ensemble de l’Occitanie, d’ici le mois d’avril prochain.

Une chute du marché des terrains à bâtir

Seul marché à connaître une dévaluation, les terrains à bâtir on connu une décote de 7 % en Ariège depuis le début de l’année 2020. En moyenne, ces terrains nus s’échangent, aujourd’hui autour de 35 000 euros.

(Source : communiqué de presse)

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img