mercredi 27 octobre 2021

Contact

spot_img
AriègeActualités de l'AriègeCovid-19, la situation se dégrade fortement en Ariège

Covid-19, la situation se dégrade fortement en Ariège

Avec un taux d’incidence qui a triplé en un peu plus d’un mois, l’Ariège devient l’un des territoires les plus touchés par l’épidémie de Covid-19 en Occitanie.

Un appel à initiatives pour améliorer la prévention contre la Covid-19 ©Pixabay
Covid-19, la situation se dégrade fortement en Ariège ©Pixabay

Jusqu’à maintenant, l’Ariège était relativement épargnée par l’épidémie de Covid-19. Depuis quelques semaines, la situation s’est particulièrement dégradée, au point d’en faire l’un des territoires les plus touchés de la région. En effet, le département compte désormais 20 malades hospitalisés (dont 8 en réanimation) pour motif de Covid-19, selon les chiffres publiés par l’Agence régionale de santé dans son dernier point de situation ce mardi 20 octobre.

Des taux d’incidence et de contamination qui ont triplé

De même, l’évolution des taux d’incidence et de positivité est inquiétante et révèle une dégradation significative de la situation. En effet, ce lundi 19 octobre, la préfète d’Ariège qui a renforcé les mesures de restrictions sanitaire, a annoncé que le taux de positivité (le nombre de cas positifs sur l’ensemble des personnes testées) avait triplé depuis le mois d’août, et ainsi atteindre 15 % contre 3 % deux mois plus plus tôt. Les villes de Foix (20,5%) et de Pamiers (20%) affichent les taux les plus hauts du département, respectivement 20,5 % et 20 % alors que la moyenne nationale est 13 %.

Une explosion des contaminations chez les jeunes de 20 à 30 ans

Par ailleurs, le taux d’incidence (le nombre de personnes positives pour 100 000 habitants) a également connu une augmentation spectaculaire et s’établit aujourd’hui à 273 cas pour 100 000 habitants. Avec une explosion, notamment, chez les jeunes de 20 à 30 ans, où celui-ci est de 400 cas pour 100 000 habitants. Des valeurs supérieures à la moyenne régionale, qui est de 216.

Cette aggravation du taux d’incidence au niveau départemental s’explique, entre autres, par l’influence du cluster de l’Ehpad de Bellissen à Foix. En effet, dans cette ville le taux d’incidence atteint même 520 cas pour 100 000 habitants. Dans la ville voisine de Pamiers, ce taux est également supérieur à la moyenne régionale, mais s’établit à 218 cas pour 100 000 habitants.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img