lundi 2 août 2021

Contact

AriègeActualités de l'AriègeAu CHIVA, le besoin de lits de réanimation Covid provoque des tensions...

Au CHIVA, le besoin de lits de réanimation Covid provoque des tensions sur la chirurgie

Face à la Covid, le Centre hospitalier intercommunal des vallées de l’Ariège (CHIVA) a décidé d’augmenter le nombre de ses lits de réanimation en utilisant la salle de réveil du bloc opératoire.

CHIVA hôpital Covid
Photo d’illustration. © DR.

Face au nombre de patients Covid hospitalisés en réanimation depuis environ 15 jours, la cellule de crise du Centre Hospitalier Intercommunal des Vallées de l’Ariège (CHIVA), situé à Saint-Jean-de-Verges, a décidé d’augmenter le nombre de ses lits de réanimation en utilisant la salle de réveil du bloc opératoire, amenant de fait à déprogrammer des opérations non urgentes ou des examens réalisés habituellement dans les salles de bloc.
La direction de l’hôpital a indiqué que ce dispositif « s’est avéré indispensable puisque les lits nouvellement créés ont été rapidement occupés par des patients nécessitant une prise en charge réanimatoire ».

Capacitaire réanimatoire de 12 lits

Au regard de l’amélioration récente des résultats des indicateurs épidémiques, la cellule de crise de l’établissement a acté la volonté de revenir à un capacitaire réanimatoire de 12 lits (capacité provisoirement autorisée durant la crise Covid), et souhaite « proposer peu à peu un niveau d’activité chirurgicale mieux adapté aux besoins actuels des Ariégeois ».
La direction de l’hôpital, par ailleurs engagée dans une campagne active de vaccination, a avancé que « tout sera mis en œuvre pour éviter de nouveaux transferts en dehors du département. La situation épidémique restant très tendue, il n’est malheureusement pas possible d’envisager la réouverture prochaine des urgences du site de Lavelanet pour le moment ».

Source : communiqué de presse

Laetitia Soula
Journaliste de presse écrite depuis plus de dix ans, Laëtitia Soula est rédactrice et photo-reporter. Polyvalente print et web, elle a également oeuvré comme secrétaire de rédaction et relations presse. Elle a travaillé pour divers titres de presse locale et collectivités territoriales (presse institutionnelle) à Paris, Marseille, en Bretagne, en Auvergne et dans le sud-ouest, avant de poser ses valises à Toulouse.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img