4 points chauds pour le second tour des municipales autour de Toulouse

Toulouse n’est pas la seule ville dans laquelle le scrutin s’annonce serré. À Cugnaux, Tournefeuille, Colomiers ou encore Ramonville-Saint-Agne, la situation est aussi indécise. Décryptage.

Colomiers : bis repetita

colomiers Traval Michelet Jimena Laborde

 

Dans la deuxième ville du département, une triangulaire opposera exactement les mêmes protagonistes qu’en 2014 : Karine Traval-Michelet, maire sortante, Patrick Jimena et Damien Laborde. S’il y a six ans, la différence s’était faite à 198 petites voix entre les deux premiers, cette fois la candidate socialiste à sa réélection, arrivée en tête au premier tour avec 42 %, semble disposer d’une solide avance. Son principal opposant sera à nouveau Patrick Jimena, avec sa liste citoyenne et écologiste, soutenue par la France Insoumise, ‘’Vivre mieux à Colomiers’’ (27 % au premier tour). Le 17 mai dernier, celui-ci a appelé à l’union de toutes les listes, de tous bords confondus, face à la crise sanitaire. Seule celle du candidat centriste Éric Kaczmarek, arrivée en quatrième position (5,91%) a accepté l’alliance. Damien Laborde, dont la liste ‘’Osons une autre histoire’’ (22 % au premier tour) est soutenue à la fois par LR et LREM, a lui, décliné l’invitation et se maintient pour le second tour.

Les listes présentes au second tour

Les résultats du premier tour

Ramonville-Saint-Agne : la gauche divisée

ramonville Lubac Brot Arevalo

Le maire sortant Christophe Lubac, ex-PS devenu Génération.s, a pourtant été soutenu par les instances nationales socialistes au premier tour. Et ce malgré la candidature d’une liste initiée par la fédération locale du PS. Les symptômes d’une situation déjà confuse au premier tour pour la gauche ramonvilloise. Elle l’a encore été dans l’entre deux tours. Arrivé en tête, Christophe Lubac (32,45 %) a proposé, en vain, une alliance aux deux autres candidats de gauche, Henri Arévalo (EELV, 22%) et Jean-Luc Palevody (divers gauche, 13%).

Finalement, ces deux derniers ont fusionné entre eux, laissant le maire sortant isolé. Ils se présenteront donc groupés face à Christophe Lubac, au sein d’une liste conduite par Henri Arévalo. Une division de la gauche qui pourrait profiter à Sylvie Brot dans le cadre de la triangulaire de dimanche. La candidate soutenue par LREM était arrivée en seconde position avec 28 % des voix.

Les listes présentes au second tour
Les résultats du premier tour

Cugnaux : quatre listes au coude à coude

Cugnaux Sanchez Roure Burtin Escabasse

Pas moins de quatre candidats se disputeront les voix des électeurs à l’occasion du second tour à Cugnaux. Un contexte indécis qui pourrait bien faire basculer ce bastion de droite. Arrivé en tête au premier tour (23,72 %), Albert Sanchez, à la tête d’une liste citoyenne soutenue par EELV, LFI et Génération.s, sur le modèle d’Archipel Citoyen, sera le seul représentant d’une gauche rassemblée.

Désavoué par son équipe, le maire Alain Chaléon (Modem) avait renoncé à briguer un nouveau mandat. C’est donc son ancienne adjointe, Marie-Hélène Roure, qui représente la majorité sortante. Elle est arrivée deuxième (23,04 %) au premier tour, juste devant une autre ancienne membre de la majorité, Marie-Laure Burtin, avec sa liste ‘’Cugnaux, regard neuf’’ (divers centre, 21%).

La quadrangulaire est complétée par le représentant du Rassemblement national Yoann Escabasse, qui rejoint le second tour grâce au score obtenu au premier (11%). À noter que parmi les six listes présentes au premier tour, une cinquième aurait pu également se maintenir, celle de la socialiste Isabelle Rolland (18%). Cette dernière s’est finalement retirée, sans fusionner ni donner de consigne de vote.

Les listes du second tour 
Les résultats du premier tour

Tournefeuille : un bastion de gauche en péril

Tournefeuille Fouchier Soulie Meriodeau

 

Cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu autant de suspense à Tournefeuille. Habitué aux victoires dès le premier tour, l’ancien maire socialiste Claude Raynal avait laissé sa place en cours du précédent mandat à Dominique Fouchier. Malgré un score de 41 % au premier tour qui le place en bonne position, ce dernier aura tout de même fort à faire face au candidat soutenu par LREM, Laurent Soulié (37%). D’autant qu’un autre candidat de gauche, Stéphane Mériodeau, à la tête d’une liste citoyenne, a décidé de se maintenir au second tour après avoir obtenu 13% des voix au premier.

Les listes du second tour
Les résultats du premier tour 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.