[Dossier] Les solutions pour une bonne reconversion professionnelle

Cette semaine, la rédaction met en avant les solutions pour changer de travail. Des outils pour préparer au mieux sa reconversion professionnelle. 

Se documenter pour mieux se lancer dans sa reconversion professionnelle

infos reconversion professionnelle
©Pexels

Où se renseigner, comment se financer, où se former ? Pour répondre aux nombreuses questions qui se posent lors d’une reconversion professionnelle, une démarche structurée est nécessaire. Plusieurs sites donnent des clés pour bien débuter, à l’image de Nouvelle vie professionnelle. Organisé en plusieurs rubriques, il aiguille les personnes en quête de renouveau en expliquant la bonne démarche à suivre, les questions importantes à se poser et surtout les organismes vers lesquels se tourner.

www.nouvelleviepro.fr

Faire le point sur sa vie professionnelle

Faire le point sur sa vie professionnelle
©Cade-Martin

Première étape pour changer de vie professionnelle : le bilan de compétences. Cette évaluation permet d’identifier ses connaissances, ses atouts, son savoir-être et son savoir-faire, et donne des pistes pour construire une potentielle reconversion. Pôle emploi donne, par exemple, la possibilité aux personnes sans travail mais aussi aux salariés (sous conditions) de faire le point. De quoi mettre les chances de son côté pour préparer, de manière efficace et réaliste, son projet. Ce bilan est mené par un consultant spécialisé et se déroule en trois phases : la définition des besoins, l’identification des motivations et des compétences et enfin, la mise en place d’une stratégie pour un éventuel changement de carrière.

http://www.pole-emploi.fr

Tel : 3949

Un congé pour se former

le cif
©Émilien-Edmond

Il est possible d’apprendre un nouveau métier et de continuer d’être payé par son entreprise en même temps. Parmi plusieurs dispositifs, le Congé individuel de formation (CIF) s’adresse prioritairement aux salariés en CDI. Une fois accordé par l’employeur, ce droit d’absence permet de suivre la formation de son choix. Celle-ci peut être prévue sur une partie ou sur l’intégralité des heures de travail habituelles. Pendant son apprentissage, l’employé peut continuer à percevoir de 80% à 100% du salaire.

http://www.pole-emploi.fr 

Aller sur le terrain

Aller sur le terrain
©Émilien-Edmond

Avant de foncer tête baissée et de tout plaquer pour changer de métier, explorer l’environnement d’une profession peut être rassurant. La Période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP), permet de se placer en immersion afin de se confronter à des situations réelles et de rencontrer des professionnels du secteur. Elle est accordée sous certaines conditions (être en recherche d’emploi, travailleur handicapé, jeune en demande d’insertion…) et par différents organismes comme Pôle emploi, les Missions locales, Cap emploi. Cette période de mise en situation permet ainsi de s’assurer de la faisabilité de sa stratégie.

 www.travail-emploi.gouv.fr 

Par Israa Lizati


À lire aussi :

Changer de métier : cap ou pas cap ?

 

De la communication au commerce équitable

Visite chez des spécialistes de l’audace

Gagner mieux plutôt que gagner plus

Elles ont osé la reconversion professionnelle à Toulouse



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.