[Dossier] 4 actions pour (re)découvrir et préserver le canal du Midi

Pour aller plus loin, la rédaction met en lumière des initiatives sur le thème de la semaine. Des ballades, des actions et des rencontres pour (re)découvrir et préserver le canal du Midi.

Par Rémi Khélif

 

Replanter les arbres du canal 

Replantation des arbres du canal du midi
©VNF

Depuis dix ans, les autorités locales et les Voies navigables de France (VNF) luttent tant bien que mal contre le chancre coloré. Une maladie qui touche les platanes qui bordent le canal du Midi. Face à cette infection, la seule solution est de les abattre. Mais pour préserver son patrimoine, la VNF a lancé fin 2013 la plus grande campagne de mécénat «environnemental» en France. « Depuis son lancement, nous avons obtenu près de 3,3 millions d’euros de la part du public et des entreprises. 70% des dons proviennent de la région Occitanie. Les gens ont un lien fort avec le canal du Midi et ils veulent préserver la faune et la flore» affirme Laurent Adlet, chef de mission mécénat à la VNF.

www.replantonslecanaldumidi.fr

 

 

Se familiariser avec le canal du Midi

vélo canal du midi
©VNF

L’association 2 Pieds 2 roues édite chaque année des guides pour parcourir le département à pied ou à vélo et notamment les sentiers du canal du Midi. Le but étant de « favoriser et faire connaître les voies vertes. » Au programme : cartes, description des routes, points d’eau, conseils techniques, hébergements. En plus de ce guide, l’association organise chaque année des sorties d’une cinquantaine de kilomètres. Les balades du dimanche permettent ainsi de (re)découvrir l’ouvrage de Pierre-Paul Riquet le temps d’une journée.

2p2r.org

 

Une réinsertion écologique 

nettoyage canal du midi
©associationÔfildel’eau

Nettoyage des berges du canal du Midi, débroussaillage, élagage, entretien des espaces verts. Depuis 20 ans, le Chantier des berges, géré par l’association Le Relais, oeuvre à la réinsertion des personnes en situation précaire. En partenariat avec la ville, l’association emploie des chômeurs longue durée, une passerelle vers le retour à l’emploi. Les membres du collectif peuvent se former aux métiers des espaces verts tout en préservant et protégeant l’écosystème autour du canal.

lerelais.ekablog.com

 

Être bénévole au festival Convivencia 

bénévole festival convicencia
©Convivencia

Se déplacer sur une péniche au rythme de la musique, découvrir les paysages au fil de l’eau, rencontrer les acteurs locaux autour du canal. Les motivations ne manquent pas pour les bénévoles du festival. « Certains ont un coup de cœur pour le lieu. Ils ont un déclic pendant le festival, et prennent conscience de la beauté du cadre et de la nécessite de le protéger», déclare Cécile Héraudeau, directrice du festival. Chaque année, une vingtaine de bénévoles travaillent ainsi pendant un mois à la promotion et à la sensibilisation à travers différents concerts, expositions et autres ateliers radiophoniques. Le festival Convivencia larguera une nouvelle fois ses amarres du 1er au 30 juillet.

www.convivencia.eu  


À lire également dans le dossier de la semaine :

Se mouiller pour sauver le canal

Fret sur le canal : retour vers le futur

Le canal du Midi veut sortir la tête de l’eau

Comment développer le tourisme autour du canal du Midi ?

SeaBubble, le taxi de demain sur le canal ? 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.