[Dossier] Les solutions pour aider les jeunes en situation de précarité

Pour aller plus loin, la rédaction met en lumière des initiatives sur le thème de la semaine. Des outils, des interlocuteurs, des bons plans pour aider les jeunes en situation de précarité à trouver du soutien, qu’ils soient étudiants ou non. 

Par Israa Lizati

Être soutenu à l’université 

Assistante sociale toulouse étudiants
©WOCinTech

Les différentes universités toulousaines mettent à disposition de leurs étudiants des assistants sociaux. Ils accueillent et écoutent les élèves, quelle que soit la nature des difficultés : sociales, familiales, psychologiques, administratives ou financières. Ces accompagnateurs guident également les jeunes dans leurs démarches auprès des différents services, internes ou externes à l’université, tels que les demandes de bourses, l’attribution d’un logement… Pour bénéficier de cette aide, il suffit de prendre rendez-vous auprès du CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) ou du SIMPPS (Service interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé).

Service social du Crous : 05 61 12 54 52

SIMMPS : 05 61 50 41 41

 

La culture à portée de bourses 

Chèque culture Toulouse jeunes en situation de précarité
©TNT Toulouse

Pour aider les étudiants à accéder à la culture sans se ruiner, la ville propose des Chéquiers Toulouse Jeunes. Ils sont destinés aux 18-26 ans et les jeunes qui habitent en dehors de la ville peuvent également en profiter. Ce dispositif permet l’accès à prix réduit à des spectacles, pièces de théâtre, musées, cinémas, matchs du TFC et du Stade Toulousain, médiathèque et bibliothèques. Pour les Toulousains, les carnets sont disponibles à un prix oscillant entre 12 et 18 euros.

Mairie de Toulouse : 05 61 22 29 22

 

S’alimenter à moindre coût 

Epicerie solidaire toulouse jeunes en situation de précarité
©pixabay

Des épiceries solidaires permettent aux étudiants de faire leurs courses à prix réduit. À Toulouse, l’Université Jean-Jaurès et la Croix-Rouge ont ouvert un local sur le campus. Cette supérette est accessible aux étudiants le mardi et le jeudi de 16h à 18h30 et propose toutes sortes de produits de première nécessité à environ 10% de leur valeur marchande réelle ou des paniers-repas à 1 euro. Pour pouvoir bénéficier de ces aides, les personnes en difficulté doivent justifier de leur situation et prendre contact avec les services sociaux du SIMPPS (Service interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé).

SIMMPS : 05 61 50 41 41

 

Obtenir une caution locative pour les jeunes en situation de précarité

louer plus facilement solution étudiants
©Ashish_Choudhary

Sans soutien financier, il est difficile pour les jeunes de rassurer le propriétaire d’un logement. Des services comme Visale se proposent de jouer les garants. Sans frais, aussi bien pour le locataire que pour le propriétaire, il est accessible aux moins de 30 ans en recherche de logement dans le privé.  D’autres dispositifs existent pour aider à louer. “L’Avance Loca-pass” est par exemple une aide sous forme d’un prêt à 0% pour financer tout ou partie du dépôt de garantie. Via “la garantie Loca-pass”, l’organisme Action logement peut également avancer le versement du loyer et des charges locatives en cas d’impayés.

www.actionlogement.fr


Dans le dossier de cette semaine :

Trois aides pour les jeunes en difficulté

Une jeunesse de plus en plus précaire 

Thalia, 22 ans, de la galère au Muséum

Léa Lima « Il faut généraliser le RSA »

Un foyer pour accompagner les jeunes



UN COMMENTAIRE SUR [Dossier] Les solutions pour aider les jeunes en situation de précarité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.