[Dossier] Les solutions pour concilier bruit et sommeil

Pour aller plus loin, la rédaction du JT met en lumière les initiatives sur le thème de la semaine. Des astuces et des conseils pour concilier l’esprit festif et le droit au sommeil de certains riverains. 

Par Brice Bacquet

1/ Connaître son droit 

fête sans bruit
©DR

Le site bruit.fr édité par le Centre d’information et de documentation sur le bruit, recense les informations relatives aux questions de bruit et de nuisances sonores. Créée par le Ministère de l’Environnement en 1978, l’association propose des outils et des conseils pour promouvoir «la qualité de notre environnement sonore.» La gêne occasionnée par les bruits est complexe, résultant de plusieurs facteurs et des sensibilités de chacun. Le site permet de comprendre quelles conditions doivent être réunies pour qu’un tapage nocturne soit reconnu. Cela dépend de la distance sur laquelle le bruit est audible, sa fréquence de répétition et le caractère volontaire de l’acte de nuisance.

www.bruit.fr

2/ Trouver des toilettes à Toulouse

Trouver des toilettes à toulouse fête sans bruit
©Sanisettes Toulouse

Le site de la mairie de Toulouse et des applications smartphones (Miss Pipi Toulouse, Toilettes à Toulouse) répertorient les toilettes publiques de la ville. Une envie d’uriner, et voilà la plupart des noctambules en train de se soulager contre un mur, ou entre deux voitures. Au prix de l’infraction, 150 euros pour «miction sur voie publique», autant se retenir sur quelques mètres. Si elles sont peu nombreuses, ces solutions ont au moins l’avantage d’être gratuites.

www.plan.toulouse.fr

Miss Pipi Toulouse sur Apple store

Toilettes à Toulouse sur Play store

3/ Évaluer l’exposition sonore de son futur logement

exposition sonore
©Ministère de l’Environnement

Le ministère de l’Environnement a mis en place sept points de vigilance à suivre avant l’acquisition ou la location d’un bien. Son site propose d’évaluer la résistance de chacun au bruit et l’exposition sonore du futur logement. Ce sont quelques mesures à suivre et outils simples à disposition. On apprend notamment que les agglomérations de plus de 100 000 habitants disposent de “cartes de bruit” que l’on peut consulter avant de faire son choix.

Votre logement et le bruit, 7 points de vigilance à observer en matière de bruit

4/ Rentrer en bus 

bus de nuit toulouse fête sans bruit
©KevinFiguier

De fin février à juin 2017, l’association Toulouse Nocturne lance le projet “Votre Chauffeur” : trois lignes bus de nuit du jeudi au samedi. Ancien maire de la Nuit et président de l’association, Christophe Vidal tente de réconcilier les usagers de la nuit et les riverains en manque de sommeil «en désengorgeant les places bruyantes.» De minuit à six heures, deux bus suivront, toutes les 25 minutes, un circuit de Jean-Jaurès jusqu’à la Place Saint-Pierre ou les Carmes. Une 3e ligne ira jusqu’à Sesquières pour rejoindre les discothèques hors du centre. L’accent est mis sur la prévention avec la mise à disposition de préservatifs et d’éthylotests. Trajet à 2 euros (ou 4 euros le pass illimité).

www.toulousenocturne.com


À lire aussi dans le dossier de cette semaine :

Bonjour la Nuit veut réveiller le dialogue

Les bars toulousains ouvrent la chasse au son

Ils réinventent les soirées toulousaines

La nuit : une affaire publique. 

Toulouse fait-elle trop la fête ? 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.