3 idées pour réduire l’impact social et environnemental de ses habits

Une application, des boutiques équitables, voire vegan…Cette semaine, le JT a pioché dans sa garde-robe trois idées pour réduire l’impact social et environnemental de ses habits. Martin Gausseran

Un dressing d’occasion au bout de l’appli

Et si vous donniez à vos vêtements une seconde vie ? L’application Vinted propose à ses utilisateurs de vendre ou d’acheter des vêtements d’occasion directement depuis son smartphone. Une fois son profil créé, l’application se charge ensuite de dresser un catalogue d’articles adaptés à ses goûts. Vinted intègre aussi une fonction de géolocalisation pour permettre aux consommateurs de trouver des articles près de chez eux. Une bonne manière de réduire le gaspillage vestimentaire. L’application est disponible sous iOS et Android.

vinted

Le vegan sous toutes les coutures

Si le fait d’éliminer les produits issus de l’exploitation animale est une tendance déjà répandue dans le domaine de l’alimentation, elle émerge en revanche à peine dans celui du textile. Ci et là apparaissent des magasins de vêtements vegan : exit la fourrure et les traitements chimiques, place au lin, au coton bio et à la fibre de pin. À Toulouse, la boutique Eros & Agape propose par exemple des vêtements certifiés vegan, et sans cruauté animale.
Eros & Agape , 10 rue Cujas.

Pour des vêtements équitables

L’habillement éthique est lui aussi mis à l’honneur, dans des boutiques telles qu’Ethic&Chic à Toulouse. Leur crédo : l’écologie et l’humain. Leurs articles sont conçus avec des produits bio et fabriqués dans des entreprises labellisées commerce équitable, qui garantissent le respect des droits des travailleurs ainsi qu’une exploitation respectueuse de l’environnement. Pour s’habiller de manière responsable, rendez-vous dans l’un des deux magasins Ethic&Chic, au 29 rue Gambetta ou au 22 rue Peyrolières à Toulouse.

Hoodlamb_FW17-18_LLHC_OCEANBLUE_5438_1024x1024

 

Tous les articles du dossier ” Quand la mode a la fibre éthique “



UN COMMENTAIRE SUR 3 idées pour réduire l’impact social et environnemental de ses habits

  1. Arnaud dit :

    Bonjour!
    Et merci pour ces infos! C’est pile poil le bon timing, faut que je refasse ma garde-robe!
    Par contre, j’avais déjà fait des recherches et j’ai l’impression qu’actuellement ce nouveau marché s’ouvre uniquement sur un public féminin… Il y a bien des enseignes comme Timberland pour garantir une filière bio et recyclée, mais le problème c’est que ça reste une grande entreprise et que les produits sont fabriqués en Inde (aucune idée s’ils font travailler des enfants!) : donc rien d’artisanal!
    Connaissez-vous des boutiques sur Toulouse pour homme? Merci d’avance!

    Et parmi les bons plans vous auriez-pu aussi parler des fripperies! Le vêtement le plus écolo ça reste quand-même celui qu’on ne fabrique pas – ou du moins celui qu’on réutilise!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.