Un hommage unanime à Louis Lareng, l’inventeur du Samu

Après l’annonce du décès de Louis Lareng, ce dimanche 3 novembre, à l’âge de 96 ans, les réactions sont nombreuses pour rendre hommage au fondateur du Samu.

« Toujours précurseur, le Pr Louis Lareng aura été l’inventeur, il y a plus de 50 ans à Toulouse, de ce qui deviendra le Samu que nous connaissons partout en France aujourd’hui », rappellent Pierre Ricordeau, Directeur général de l’ARS Occitanie, et Étienne Guyot, Préfet de région et Président du Conseil de Surveillance de l’ARS Occitanie. Ils adressent leurs condoléances à la famille et aux proches de Louis Lareng, disparu ce dimanche 3 novembre, à l’âge de 96 ans. « Marqué à l’époque par la tragédie des accidents de la route, il aura porté avec persévérance l’idée d’amener l’hôpital hors les murs et le médecin au pied de l’arbre, révolutionnant ainsi l’organisation des soins urgents dans notre pays. La modernité du regard du Pr Louis Lareng a profondément marqué les équipes de l’Agence régionale de santé Occitanie. Attaché à faire avancer les questions de santé, le Pr Louis Lareng aura été un pionnier, au caractère toujours visionnaire et innovant. Des premiers services d’aide médicale à distance pour les marins, il aura l’initiative de développer cette télémédecine pour faciliter l’accès aux soins spécialisés dans tous nos territoires. »

Conseiller municipal de Toulouse de 1983 à 1995

« C’est avec tristesse que j’apprends le décès du Professeur Louis Lareng », réagit quant à lui le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. « Ancien conseiller municipal de Toulouse, de 1983 à 1995, et agrégé de médecine, Louis Lareng a contribué à développer le Samu à l’échelle nationale en 1986, alors député de la 3e circonscription de Haute-Garonne, en faisant adopter la loi dont il fut le rapporteur, le 6 février.
Louis Lareng a été par ailleurs, l’un des pionniers de l’Université Paul Sabatier, qu’il a présidée de 1970 à 1976. Il était un homme politique engagé, un socialiste humaniste et un républicain également investi dans les ordres patriotiques. Son volontarisme faisait de Louis Lareng une personnalité remarquable. Je tiens à saluer sa mémoire aujourd’hui, lui qui fut mon parrain à la Légion d’honneur », conclut Jean-Luc Moudenc.

 

Source : Communiqués de presse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.