Un accord collectif entre l’Etat, le Département et la Métropole pour le logement des personnes les plus défavorisées

Mercredi 18 décembre, l’Etat, le Département, Toulouse Métropole, les bailleurs sociaux et Action logement, ont signé le premier accord collectif sur le relogement des personnes les plus défavorisées du département. Un document qui prévoit de doubler le nombre de logements en leur faveur.

logement social

Conformément à la loi Égalité et Citoyenneté du 28 janvier 2017, chaque titulaire de droits de réservation de logements sociaux (états, collectivités, bailleurs, entreprises…) contribue à hauteur de 25% de ses attributions au relogement des ménages prioritaires. C’est donc pour mettre en oeuvre cette disposition que le préfet Etienne Guyot a engagé en janvier dernier un large travail de partenariat pour parvenir à un accord collectif départemental.

3600 logements consacrés aux plus défavorisés

Ce document cadre détermine, sur une durée de 3 ans, par bailleur social et par territoire, un objectif annuel quantifié de relogement des ménages les plus fragiles. Ainsi, ce sont au total chaque année 3600 logements qui seront consacrés au relogement des publics prioritaires en Haute-Garonne, contre 1800 aujourd’hui. Par leur signature, les réservataires s’engagent à une contribution forte et à une approche partagée de l’effort de relogement des ménages prioritaires.

“Lutter contre la pauvreté”

« L’accord que nous signons aujourd’hui est le résultat d’une année d’échanges et de travail aux côtés des bailleurs sociaux et des réservataires. Ce document stratégique permet d’accentuer notre effort collectif au service de l’accès au logement des plus fragiles d’entre nous. Il contribue à la lutte contre la pauvreté en multipliant par deux la réponse aux situations les plus prioritaires », se félicite Etienne Guyot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.