mercredi 21 octobre 2020
Les brèves du JT Toulouse relance la lutte contre la prolifération des moustiques

Toulouse relance la lutte contre la prolifération des moustiques

Certains l’ont peut-être déjà constaté, les moustiques sont de retour. Pour lutter contre leur prolifération, la mairie de Toulouse mène, depuis deux ans, une série d’actions. Elle les relance aujourd’hui.

Dans un premier temps, la mairie de Toulouse tient à rappeler que les moustiques ne transmettent pas la maladie du coronavirus, information consolidée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le ministère de la Santé. Le Covid-19 se transmet via des postillons ou par contact avec des mains non-lavées. Le virus ne se transmet pas par le sang, mais par voie respiratoire.

Malgré le confinement, il est nécessaire de rappeler aux habitants, notamment ceux qui jardinent, de supprimer les eaux stagnantes afin de ne pas favoriser la ponte et in fine l’éclosion.
La mairie de Toulouse, pour sa part, se mobilise pour lutter contre la prolifération du moustique à travers une série d’actions, y compris dans les sites actuellement fermés lorsque ceux-ci sont à proximité directe d’habitations.

Les actions menées par la mairie de Toulouse depuis deux ans pour lutter contre la prolifération des moustiques sont renouvelées. Voici les principales:
– Traitement anti-larvaire préventif sur les sites municipaux (bâtiments, espaces verts, crèches, écoles, fossés, fontaines, terrains de sport…). Une centaine de sites à protéger sont concernés (notamment les crèches et les écoles). Ces sites bénéficieront d’un traitement par mois entre avril et octobre 2020.
– Les directeurs des crèches et des écoles sont fortement sensibilisés aux gestes de prévention. La plupart des établissements petite enfance sont équipés de climatiseurs ou de planchers rafraîchissants (les moustiques fuyant les basses températures). Toutes les écoles sont équipées de ventilateurs ou de climatiseurs. Des ventilateurs sont attribués aux écoles qui en font la demande. De nombreux investissements ont été réalisés sur le bâti pour la pose de moustiquaires dans les dortoirs, buanderies et cuisines des établissements non dotés de climatiseurs.
– La restauration de la biodiversité comme moyen de lutte. Les parcs, squares et jardins participent à l’enrichissement de la biodiversité en ville. La faune et la flore en milieu urbain sont aussi des moyens naturels de lutte contre la prolifération des moustiques. La mairie favorise l’installation et la reproduction d’espèces prédatrices des moustiques par la pose de gîtes à chauve-souris, de nichoirs à oiseaux, d’hôtels à insectes.
– Des plantes répulsives (verveine citronnelle, menthe poivrée, basilic, mélisse, lavande) sont présentes aux abords des crèches.
– Des pièges à moustiques (pièges-pondoirs par exemple) sont également installés sur certains périmètres à risques.
– Une vigilance particulière est apportée aux cimetières: mise à disposition de sable, sensibilisation et communication à destination des usagers, traitements préventifs…

Source: communiqué de la mairie de Toulouse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport