Toulouse : dans l’opposition municipale, Archipel Citoyen s’organise

Après les élections municipales, les colistiers d’Archipel Citoyen constituent l’opposition à la mairie de Toulouse. Et annoncent la constitution de deux groupes différents qui siègeront au conseil municipal.

conseil municipal
©Patrice Nin

Au second tour des municipales à Toulouse, Archipel Citoyen, menée par Antoine Maurice, s’était présentée comme la liste d’union de la gauche. En effet, parmi les colistiers, des membres du Parti socialiste, d’Europe écologie-Les Verts, du Parti communiste, de Génération.s et de la France insoumise. Les 16 premiers de cette liste Archipel Citoyen ont intégré l’opposition du conseil municipal de Toulouse après la victoire de Jean-Luc Moudenc, le 28 juin dernier.

Et malgré les multiples visages de sa liste, Archipel Citoyen vient d’annoncer la constitution de seulement deux groupes d’opposition. Ainsi, 14 conseillers municipaux se sont rassemblés dans un groupe étiqueté Archipel et deux ont décidé de conduire le leur. Il s’agit de Pierre Lacaze (PCF) et Vincent Gibert (PS), tous deux présents au premier tour sur la liste Une nouvelle énergie de Nadia Pellefigue. Ils avaient rallié Antoine Maurice à l’entre deux tours.

Quant à Isabelle Hardy, issue de la liste Pour la cohésion de Pierre Cohen, elle s’est rangée aux côtés d’Archipel Citoyen sur les bancs de l’opposition, mais elle annonce la création d’une association qui permettra de faire vivre les propositions énumérées par son mouvement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.