vendredi 4 décembre 2020
Les brèves du JT Hébergement d'urgence, un « plan hivernal » renforcé à Toulouse et dans...

Hébergement d’urgence, un « plan hivernal » renforcé à Toulouse et dans le département

500 places d’hébergement d’urgence supplémentaires et des maraudes plus fréquentes à Toulouse et dans le département. Le préfet de la Haute-Garonne vient de présenter un « plan hivernal » renforcé pour venir en aides aux personnes vulnérables dans un contexte particulier de confinement.

sans-abris © OldYorkGuy
Hébergement d’urgence, un « plan hivernal » renforcé à Toulouse et dans le département CC OldYorkGuy

Dans un contexte exceptionnel de crise sanitaire et de confinement, le gouvernement a avancé la date de la campagne hivernale au 18 octobre. Le déploiement de ce plan saisonnier dédié aux personnes les plus vulnérables, dont le préfet de la Haute-Garonne vient de présenter la déclinaison locale, prévoit une augmentation du nombre de places en hébergement d’urgence et un renforcement des maraudes à Toulouse.

L’hébergement d’urgence en Haute-Garonne

Lors du premier confinement, près de 800 nouvelles places d’hébergement d’urgence avaient été créées, en Haute-Garonne, par les services de l’État. Pour ce second confinement et dans un contexte de début de période hivernale, l’État continue de déployer des moyens importants pour financer 522 nouvelles places d’hébergement d’urgence. 442 d’entre elles seront ouvertes, dans un premier temps, avec l’aide d’acteurs associatifs locaux, notamment dans le cadre d’un appel à projet portant sur l’ouverture de 317 nouvelles places familles et isolés et la réouverture du centre d’hébergement de la Roseraie (125 places).

En cas de besoins supplémentaires, la préfecture envisage également de rendre accessible des places en hôtel. Celles-ci seront déployées dans le cadre d’un accord national avec le groupe ACCOR. Enfin, le centre d’hébergement spécifique de la Ramée (Croix Rouge française) est maintenu et compte 30 places pour cet hiver. À ce jour, la préfecture recense 1813 personnes hébergées à l’hôtel.

La prise en charge des personnes vulnérables par l’État représente, en 2020, un budget de près de 60 millions d’euros en Haute-Garonne.

Les dispositifs de veille sociale

Par ailleurs, la préfecture a également décidé de renforces les dispositifs de maraudes avec 12 équipes mobilisées (2 pour les maraudes sanitaires et 10 pour les maraudes généralistes) qui effectueront, au minimum, sept passages par jour.

Afin de permettre une mise à l’abri en journée également, les horaires des accueils de jour ont été étendus. « Le maintien de tous les lieux d’accueil physique des plus précaires est primordial », rappelle la préfecture de haute-Garonne qui pilote le plan hivernal au sein du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO), géré par le CCAS de la ville de Toulouse.

(Source : communiqué de presse)

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport