mercredi 21 octobre 2020
Culture Au Théâtre du Grand Rond, Aurélien Zolli parle de la mort et...

Au Théâtre du Grand Rond, Aurélien Zolli parle de la mort et du deuil

Sur les planches du Théâtre du Grand Rond du 18 au 22 août, Aurélien Zolli, cofondateur de Culture En Mouvement, présente son dernier seul en scène “Vivant!”. Il y aborde le thème de la mort, ou plus particulièrement du processus de deuil. Entre rire et émotions, l’auteur et interprète de la pièce nous emporte dans un tourbillon de tableaux que nous avons tous, forcément vécu.

Aurélien Zolli présente son seul en scène “Vivant!”

Comme chaque année, le Théâtre du Grand Rond reçoit le gagnant du Coup de Chapeau de la saison passée. Cette année, du 18 au 22 août, on retrouve donc le spectacle “Vivant !”. Comme l’indique ce titre exclamatoire, on y célèbre la vie, la transformation de nos faiblesses en forces. Dans ce seul en scène, l’auteur-interprète local Aurélien Zolli nous parle du processus du deuil dans nos sociétés. Il convoque différents tableaux, qui sont autant d’étapes et d’émotions, et incarnent différents personnages du psy à la grand-mère italienne… On rit, on s’émeut, on s’enrage. Un spectacle profondément humain.

Etape après étape, l’auteur-interprète Aurélien Zolli retranscrit dans ce spectacle son cheminement depuis le jour où il apprend la mort de sa sœur : de l’annonce à l’acceptation, en passant notamment par la colère et le manque. “Dans ces moments-là, ds prises de conscience nous frappent comme la foudre, avec violence. Elles nourrissent souvent remords, regrets et chagrin. Comment dépasser ces sentiments pour rendre constructives ces étapes que nous qualifions justement d’épreuves?”, commente-t-il.

L’écriture est syncopée, découpée en plusieurs tableaux alternant intensité et calme ; elle est pleine d’énergie et le rythme des mots colle à celui de la vie. Différentes scènes s’installent l’une après l’autre où l’on passe du rire aux larmes, le ton et le registre varient, afin d’offrir aux spectateurs des respirations. La mise en scène choisit, elle, de laisser la part belle au silence et au mouvement du corps, en s’inspirant des techniques du clown pour permettre de partager les ressentis avec le public. “Partant du constat que le texte est dense, que la thématique est intense et que le comédien est profondément lié à la matière, j’ai axé une grande partie du travail sur l’absence : l’absence du temps, le vide et le silence”, confie le metteur en scène Erik Valenteyn.

Du 18 au 22 août 2020
Du mardi au samedi à 20h30
Au Théâtre du Grand Rond
Réservation

Source: communiqué du Grand Rond

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport