mardi 27 octobre 2020
Les brèves du JT Régulation des marchés à Toulouse : annulations et contrôles stricts

Régulation des marchés à Toulouse : annulations et contrôles stricts

En réponse à la crise sanitaire exceptionnelle qui nous touche, la Mairie de Toulouse réorganise la tenue des marchés pour protéger les commerçants, les clients et les agents placiers et assurer l’ouverture des commerces alimentaires, par des annulations et contrôles plus stricts.

CC Maarten Sepp-Wikimedia

Marchés de plein vent

Tout d’abord, les commerçants non alimentaires sont désormais interdits de déballage.
Dans un même temps, la mairie de Toulouse a décidé les annulations de nombreux marchés non alimentaires dont voici la liste exhaustive : Capitole en semaine et le mercredi, allée Jules Guesde, le dimanche, la brocante des allées Verdier ; le marché des Herbes aromatiques et fleuristes de Jeanne d’Arc, les brocanteurs le samedi à Saint-Aubin, les bouquinistes de l’allée Paul Feuga, d’Arnaud Bernard, de St-Cyprien, de St-Etienne, de la place St-Pierre, et celui des Créateurs aux Jardins-Ramblas de Jean Jaurès.
Enfin, plus aucun commerçant « volant » ne sera plus accepté sur les marchés. Les agents placiers de la Mairie de Toulouse sont chargés de veiller aux distances entre les stands des commerçants. Des sanctions seront appliquées si les commerçants ne respectent pas ces distances.

Marchés couverts

Pour les trois marchés couverts, dès vendredi 20 mars, des agents de sécurité seront présents aux entrées, qui seront réduites à 2, pour mieux contrôler les flux de personnes.
Pour les marchés Victor-Hugo et Carmes, un agent de sécurité supplémentaire sera chargé de circuler dans les allées pour disperser les éventuels attroupements.

Source: communiqué de la mairie de Toulouse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport