vendredi 30 octobre 2020
Les brèves du JT Le premier clip d’Öja cumule les centaines de vues

Le premier clip d’Öja cumule les centaines de vues

Deux singles, un clip, des milliers de vues sur YouTube. En quelques mois Öja s’impose dans le paysage musical toulousain.

Öja, une jeune chanteuse toulousaine© Léa Belaval-Mazzollo

Elle est apparue sur internet au début de l’été. Elle, c’est Öja, une chanteuse toulousaine. En quelques semaines, l’artiste a sorti deux singles sur les plateformes. D’abord t’es qui toi, un morceau plutôt groovy avec un couplet rappé et un refrain bien entêtant. « Ça parle d’une histoire qui m’est arrivée » explique Öja. « Il y a des choses à des personnes que je n’ai pas eu le temps de dire. De l’écrire et après de le chanter d’une manière un peu arrogante ça a tourné l’histoire de manière un peu ironique. Et moi, ça m’a permis de lâcher un peu la colère que j’avais envers cette personne »

En quelques semaines, le morceau cumule des milliers d’écoutes sur YouTube. L’univers d’Öja plaît. Quelques jours après la sortie du premier single, la chanteuse est approchée par TO, un rappeur de Saint-Étienne qui lui manifeste son envie de collaborer avec elle. Preuve qu’Öja casse les codes et les frontières.

En surfant sur la vague de T’es qui toi, l’artiste qui suit en parallèle des études au conservatoire de Toulouse publie un deuxième single sur internet, Regarde. La recette ressemble au premier morceau un refrain qui fait naturellement hocher la tête structure ce morceau. Dans les semaines qui suivent Öja devrait sortir d’autres titres « Il y a un objectif de 5 ou 6 morceaux qui sont en préparations » confie la jeune toulousaine.

Un premier clip sur YouTube

Après la sortie de Regarde, Öja donne un nouveau souffle à son premier single. Au début du mois d’août, le clip de T’es qui toi sort sur YouTube. En quelques jours, il enregistre des centaines de vus. La chanteuse a su s’entourer pour cette première réalisation visuelle. Au total on compte un vidéaste et trois monteurs derrière la production. À l’écran Öja a fait appel à plusieurs danseuses pour créer une véritable chorégraphie.

Difficile pour l’instant d’imaginer cette chorégraphie sur scène. Même si la chanteuse l’assure « il y a quelques trucs qui se préparent » en raison de la propagation du coronavirus, les concerts sont compris.

Léo Molinié

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport