Nouvelles trajectoires de décollage : l’expérimentation sud interrompue, celle du nord se poursuit

Face aux critiques persistantes et en raison de la crise sanitaire qui affecte le trafic aérien, l’expérimentation sud de nouvelles trajectoires de décollage au départ de l’aéroport Toulouse-Blagnac est interrompue. Ayant fait l’objet d’une enquête publique, celle du nord se poursuit.

avion-collectif couloirs aériens plaisance
CC by laurentvalentinjospi0

Depuis plusieurs mois, la Direction régionale de l’aviation civile expérimente de nouvelles trajectoires de décollage des avions au départ de l’aéroport Toulouse-Blagnac. Ces tests, visant à réduire l’exposition des populations aux nuisances sonores et environnementales, ont fait l’objet d’intenses critiques dans toutes les communes qui se sont retrouvées tout d’un coup avec des avions passant au dessus d’elles.

Deux expérimentations distinctes étaient menées. À propos de la première, qui concernait les décollages face au sud, la Préfecture de Haute-Garonne vient d’annoncer qu’elle était interrompue.

L’expérimentation sud interrompue mais pas abandonnée

“Aujourd’hui, la crise sanitaire que connaît notre pays a un impact drastique sur le trafic aérien et le nombre de mouvements d’avions à l’aéroport de Toulouse-Blagnac est réduit à quelques vols par jour. Il est probable que le trafic ne reprendra que très progressivement et, de ce fait, l’environnement dans lequel s’exerce le contrôle de la circulation aérienne est radicalement changé. Aussi, la DGAC et la préfecture d’Occitanie ont-elles décidé d’interrompre l’expérimentation relative aux départs face au sud”, indique le communiqué des services de l’État.

Le projet est donc interrompu mais pas abandonné. “La période à venir sera mise à profit pour reprendre les études, analyser les vols et tirer les leçons des phases successives de l’expérimentation, et travailler avec les compagnies aériennes, de façon à pouvoir proposer à la concertation, quand le moment sera venu, un dispositif d’expérimentation”, est-il ainsi précisé.

Poursuite de l’expérimentation nord

Ayant pour sa part fait l’objet d’une enquête publique du 16 septembre au 18 octobre 2019, suite à laquelle le commissaire-enquêteur a émis un avis favorable, assorti de 6 réserves, l’expérimentation nord sera en revanche poursuivie. Les modalités de prise en compte de ces réserves ont été présentées aux élus des communes concernées en février et un nouveau dispositif a été arrêté à la mi-mars.

“La poursuite de l’expérimentation répond à une invitation explicite du commissaire-enquêteur contenue dans sa 6ème réserve, et le calendrier retenu répondait à l’objectif de permettre une publication des nouvelles trajectoires le 9 avril et une mise en œuvre le 21 mai, afin que des conclusions puissent être présentées lors d’une réunion de la CCE (Commission consultative de l’environnement) qui était prévue fin juin/début juillet.”

Du fait de la crise sanitaire, les conclusions seront finalement présentées à l’automne 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.