Municipales 2020 : Nadia Pellefigue et Claude Raynal désignés par les militants du PS

Ce samedi 29 juin, les militants du Parti socialiste (PS) étaient appelés aux urnes pour désigner le chef de file. Celui chargé du rassemblement de la gauche pour les prochaines municipales. Nadia Pellefigue et Claude Raynal, en duo, l’emportent.

Sans surprise, ce n’est pas un mais deux chefs de file qui ont été élus pour mener la mission du rassemblement de la gauche. Nadia Pellefigue et Claude Raynal viennent d’être investis par les militants du PS avec 95.1% des voix. Ils ont aussitôt été félicités par le premier fédéral, Sébastien Vincini, qui se dit satisfait d’un taux de participation de 66%.

Une victoire écrasante qu’il convient toutefois de nuancer. D’abord parce qu’un seul autre candidat, William Durand, secrétaire d’une section toulousaine du PS, s’était présenté face à eux. Enfin, parce que seuls 349 militants ont voté. Ce qui ne fait que 311 voix au total pour le duo Nadia Pellefigue-Claude Raynal.

En comparaison, lors du dernier plébiscite municipal en 2013, Pierre Cohen avait obtenu 705 voix pour son investiture en vue des élections de 2014. Un score supérieur donc, sans compter que ce chiffre était l’expression des militants exclusivement Toulousains. Cette année, la procédure a été modifiée pour l’élargir à toute la métropole. Ainsi, par déduction mathématique, Nadia Pellefigue et Claude Raynal ont donc été désignés par un nombre moins important de militants sur un territoire plus vaste qu’en 2013. Est-ce dû à un manque d’intérêt des militants de la métropole pour un scrutin Toulousain? Ou à une baisse significative des adhérents au PS? Dans les deux cas, la mission de Nadia Pellefigue et Claude Raynal s’avère de taille.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.