La Ligue des droits de l’homme va porter plainte après de nouvelles violences policières à Toulouse

Ce samedi 28 septembre à Toulouse, à l’occasion d’une manifestation des Gilets jaunes, les membres de l’Observatoire local des pratiques policières ont été pris à partie par des représentants des forces de l’ordre. La Ligue des droits de l’homme annonce qu’elle va saisir la justice.

Il était 17h30, ce samedi 28 septembre, lorsque un groupe de cinq membres de l’Observatoire local des pratiques policières (OPP) a été pris à partie par des représentants des forces de l’ordre : “Ils ont été insultés, gazés, frappés et matraqués alors qu’il ne faisaient que remplir la mission qui leur a été confiée par leurs organisations”, indique dans un communiqué l’OPP, initié par la Fondation Copernic, le Syndicat des Avocats de France et la Ligue des droits de l’Homme (LDH). Blessé, l’un des observateurs a du être pris en charge par les secours. La scène a été filmée par un journaliste de Russian today :

Une procédure en justice et un appel au ministre de l’intérieur

Hier la LDH a annoncé qu’elle allait engager une procédure judiciaire à la suite de ces faits, “des agressions inacceptables qui engagent directement la responsabilité du préfet et du directeur départemental de la sécurité publique de la Haute-Garonne qui doivent rendre des comptes sur les ordres donnés et sur le contrôle des opérations”.
La LDH saisit parallèlement les ministres de l’Intérieur et de la Justice en vue de garantir la sécurité des membres des observatoires citoyens des pratiques policières “et pour que cessent ces tentatives d’intimidation et ces harcèlements policiers et judiciaires.”

Source : Communiqués de presse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.