L’Adie met en place un plan d’urgence pour les travailleurs indépendants

L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie) met en place des mesures d’urgence exceptionnelles pour les entrepreneurs, en complément des mesures gouvernementales.

médiateur en entreprise
©Tim Gouw

« Parce qu’ils seront sans doute nombreux à rencontrer des difficultés mettant en péril la survie de leur activité, l’Adie a décidé, en complément des mesures gouvernementales, de mettre en place des mesures d’urgence exceptionnelles », indique un communiqué de cette association française reconnue d’utilité publique depuis 2005, dont le but est de permettre à des personnes qui n’ont pas accès au système bancaire traditionnel de créer leur propre entreprise, grâce au microcrédit accompagné.

Une ligne d’un million d’euros pour les situations d’urgence

Une procédure accélérée de report d’échéance et de rééchelonnement est systématiquement proposée aux entrepreneurs faisant part d’une crainte quant à leur capacité à rembourser leurs mensualités. Pour les entrepreneurs confrontés à des problèmes de trésorerie, l’association a également débloqué une ligne d’un million d’euros afin de financer un dispositif de crédit de trésorerie pour couvrir les situations d’urgence. »

Plus de 700 entrepreneurs occitans concernés

En Occitanie, ce dispositif permettra de financer, sur fonds propres, jusqu’à 1 000 € pour chaque entrepreneur, afin de couvrir les situations d’urgence. Ce prêt est destiné aux clients de l’Adie dont l’activité est impactée. Depuis le 17 mars, toutes les équipes de permanents et de très nombreux bénévoles se sont mobilisés et ont déjà recontacté près de 700 clients de l’Adie en Occitanie. « Cette semaine, nous poursuivons nos efforts pour faciliter la continuité d’activité et faire en sorte que nous puissions agir face aux besoins qui sont exprimés par les clients de l’Adie lors des entretiens diagnostics et l’étude des demandes de financement à distance. Notre priorité est de mettre en place des aides accessibles aux travailleurs indépendants pour qu’ils ne fassent pas faillite, pour qu’ils tiennent le coup et pour les aider à redémarrer prochainement. Il s’agit aussi d’apporter réconfort et soutien à celles et ceux qui sont isolés et qui perdent leurs repères et la notion du temps ! », déclare Christophe Nicaud, directeur de l’Adie Occitanie.

Source : communiqué de presse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.