Immobilier : les ventes de logements neufs sont en hausse à Toulouse

L’observatoire de l’immobilier toulousain “ObserveR” dévoile les tendances, au troisième trimestre 2019, du marché du logement neuf à Toulouse. Première tendance : les ventes sont en hausse.

A l’échelle de la ville de Toulouse, le constat est partagé avec une baisse de -12% des mises en vente sur les neuf premiers mois. Cette diminution, qui a été plus importante sur le 1er trimestre 2019 (-27%) que sur le second (-7%), tend à s’inverser sur le 3e trimestre avec une hausse des mises en vente de +11% (521 mises en vente).
A contrario de l’activité enregistrée au sein de l’aire urbaine de Toulouse, malgré cette baisse de l’alimentation, les ventes poursuivent leur hausse de +5% sur les trois premiers trimestres 2019. La faible alimentation du marché ralentit toutefois la dynamique.
Le moindre renouvellement de l’offre et la bonne dynamique des ventes enregistrés sur cette période ont conduit à une diminution significative de l’offre commerciale aujourd’hui disponible au sein de la ville de Toulouse (- 27%), représentant moins de 2 500 logements en stock, soit un écoulement théorique de l’offre en seulement 7,7 mois.

Les accessions aidées ont toujours la côte pour dynamiser l’immobilier neuf à Toulouse

A l’image de l’aire urbaine, l’attrait du dispositif Pinel continue d’être très fort au sein même de la ville de Toulouse avec 66 % des ventes réalisées auprès de la clientèle d’investisseurs. Toutefois, le fait important à relever est la hausse continue des volumes de ventes auprès de la clientèle d’occupants avec plus de 940 ventes sur les trois premiers trimestres, un nouveau record ! Ces ventes sont portées par l’accession « aidée » à travers le dispositif de « prix maîtrisés », le PSLA et les ventes NPRU en TVA à 5,5%. Elles représentent au total 56% des ventes à occupants, soit 520 logements « aidés » vendus sur neuf mois. Il s’agit d’un volume record de ventes « aidées » à propriétaires-occupants au sein de la ville de Toulouse.
En termes de valeurs, à l’image de la quasi-totalité des métropoles françaises, le prix au mètre carré des logements collectifs vendus en libre à Toulouse poursuit sa hausse et atteint les 4.000 €/m² (hors logement aidé).

 

Source: communiqué de l’ObserveR immobilier toulousain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.