vendredi 23 octobre 2020
Les brèves du JT Aéroport Toulouse-Blagnac : la vente des parts chinoises à Eiffage est validée

Aéroport Toulouse-Blagnac : la vente des parts chinoises à Eiffage est validée

L’aéroport de Toulouse-Blagnac redevient 100% Français puisque l’autorité de la concurrence vient de donner son accord quant au rachat des parts de Casil-Europe par Eiffage.

Déjà propriétaire de l’aéroport de Lille, le groupe Eiffage s’est porté acquéreur des parts détenues par le Chinois Casil-Europe. Mais il devait encore attendre l’aval de l’autorité de la concurrence. La validation de cette instance vient de tomber. Et même s’il manque encore la décision de la Direction générale de l’aviation civile qui ne devrait pas s’opposer à la vente, l‘aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB) redevient donc 100% Français.

Eiffage entre ainsi au capital d’ATB en détenant 49,99% des parts, aux côtés de la Région Occitanie, du Département de Haute-Garonne, de Toulouse métropole et de la Chambre de commerce et d’industrie de Toulouse. Ces derniers possèdent ensemble 40% des parts. Enfin, les 10% restants sont propriété de l’Etat.

Les actionnaires publics locaux de l’aéroport Toulouse-Blagnac sont satisfaits

“Nous prenons acte de cette décision. Nous restons vigilants sur la gestion d’un équipement stratégique majeur pour l’économie locale. Depuis 2015, nous n’avons eu de cesse de tenter de préserver le capital et la pérennité de l’infrastructure, face à la gestion strictement mercantile d’un actionnariat uniquement guidé par l’appât d’un gain immédiat.

La cession de ses parts par Casil-Europe devra permettre de mettre en place une nouvelle politique en matière de gouvernance, de distribution de dividendes et d’investissements, dans des perspectives de long terme. Cette infrastructure indispensable au développement économique doit être pilotée dans le respect du territoire et de ses habitants”, se réjouissent les quatre actionnaires publics locaux.

Par ailleurs, ils réitèrent leur volonté de conserver un actionnariat majoritaire de long terme et demandent à l’Etat de renoncer définitivement à vendre ses 10,01%. “Nous réaffirmons la nécessité d’une gestion majoritaire concertée avec les actionnaires publics de l’aéroport, qui seule permet de garantir la stabilité et l’avenir de cet équipement majeur pour notre territoire”, ont-ils conclu.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport