Aéronautique : création d’un fonds de solidarité pour les syndicats

Une réunion de crise a eu lieu ce lundi 6 juillet, avec les différents acteurs économiques de la région toulousaine. Dans l’objectif de coordonner leurs actions pour la défense des emplois dans la filière aéronautique, ils ont décidé la mise en place d’une cellule de crise. Quant au Conseil départemental de Haute-Garonne, il annonce la création d’un fonds de solidarité pour soutenir les syndicats.

aéronautique syndicats
©Airbus

Suite aux annonces de suppressions massives d’emplois d’Airbus et de certains de ses sous-traitants, les acteurs économiques de la région toulousaine se sont réunis ce lundi 6 juillet afin de coordonner leurs efforts. Ainsi, dans l’objectif de se mobiliser efficacement face à la crise sociale qui débute dans l’aéronautique, le président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, le préfet de Région, des représentants de la Région Occitanie, de Toulouse Métropole, de la Chambre de Commerce et d’Industrie régionale et le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse y ont acté la création d’une cellule de crise.

“J’ai proposé que puisse être créée une cellule de crise et de coordination en matière d’emploi réunissant l’Etat, les collectivités territoriales et les acteurs économiques locaux, dans lequel le Conseil départemental, en tant qu’aménageur du territoire et chef de file des solidarités humaines et territoriales, prendra toute sa place et sera un partenaire attentif et engagé.
Cette proposition a donc été acceptée et permettra de renforcer la coordination des actions des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des acteurs économiques locaux afin d’apporter les réponses les plus efficaces et les plus complémentaires possibles.
La défense de l’emploi sur notre territoire est la priorité absolue des semaines et des mois qui viennent”, explique Georges Méric, président du Département.

Et pour aller plus loin, ce dernier annonce la mise en place d’un soutien financier aux syndicats de Haute-Garonne : “Nous allons créer un fonds de solidarité de 250 000 euros à destination des Fédérations syndicales départementales, afin de les soutenir dans leur démarche de dialogue social. Je rencontrerai d’ailleurs prochainement les organisations syndicales afin d’en préciser les modalités.”

Préserver la filière aéronautique toute entière

Mais pour sauver les emplois, il faut avant tout sauver la filière aéronautique. Si Georges Méric convient aisément qu’il est dangereux de mettre tous les œufs dans le même panier en pariant uniquement sur cette filière pour assurer l’économie de la région toulousaine, il prône également son sauvetage. “Le pôle aéronautique et spatial est un pôle d’excellence qu’il est essentiel de préserver pour le devenir de nos territoires. La crise multiforme du Covid-19, la nécessaire transition écologique et les évolutions des habitudes de vie auront un impact profond sur le transport aérien qui entraînera nécessairement une baisse d’activité de la filière aéronautique.”

Pour sauvegarder la filière toute entière, un plan de bataille, baptisé plan Ader, a été élaboré entre l’Etat et la Région Occitanie. Le Département participera, à hauteur de ses compétences et se dit “prêt à s’associer aux efforts engagés en faveur de la filière, dans une volonté de préserver les emplois, les compétences et les savoir-faire, mais également de favoriser l’innovation et la diversification des activités de la filière”.

Source: communiqué du Conseil départemental de Haute-Garonne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.