mardi 20 avril 2021

Contact

Les brèves du JTEn 2020, les véhicules polluants ne pourront plus circuler à Toulouse

En 2020, les véhicules polluants ne pourront plus circuler à Toulouse

Dans moins de deux ans, certaines voitures ne circuleront plus dans le centre-ville de Toulouse. Une information confirmé par la mairie cette semaine dans le cadre du forum Toulouse + Verte. Le périmètre reste encore à définir.

 

D’ici la fin 2020 certains véhicules, jugés trop polluants, ne pourront plus circuler dans le centre-ville. L’objectif est de créer des zones à faibles émissions (ZFE). Les voitures roulant au diesel sont principalement visés, car ils rejettent plus de particules fines et de NO2 (dioxyde d’azote). Les restrictions de circulation auront lieu 5 jours sur 7, précise François Chollet à Actu Toulouse,  adjoint au maire en charge de la qualité de l’air. Grâce à la vidéosurveillance mise en place par l’Etat, les plaques d’immatriculations seront analysées ainsi que la catégorie Crit’Air. Seuls les véhicules avec une vignette Crit’Air 1 et 2 seront habilités à circuler dans la ville rose.

Les personnes utilisant des véhicules polluants sont les plus précaires. Les automobilistes n’ont pas le choix d’en utiliser un plus écologique, défend Michel Ribet, président de l’Automobile club Midi 31. Pour « éviter une certaine discrimination », Patrick Jimena, Conseiller municipal écologiste ajoute qu’il « faudrait une offre de transport à la hauteur. En l’absence d’alternatives, les gens qui vivent en banlieue n’ont pas d’autres choix que de prendre leur voiture pour aller travailler ».

Risque d’une amende de 68 euros à 135 euros

Concernant les véhicules utilitaires légers, l’automobiliste ne respectant pas cette nouvelle initiative risque 68 euros d’amende. Pour les poids lourds, l’amende sera de 135 euros.

Cette initiative nationale s’inscrit dans le  cadre du Plan Climat Air Ernergie Territorial. « La pollution chronique est la troisième cause de mortalité en France, elle occasionne plusieurs milliers de décès en Occitanie » rapporte François Chollet à La Dépêche.

 

Chloé Cappai

Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse
Cet article a été écrit par des élèves de l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse dans le cadre d'un partenariat avec le Journal Toulousain.

Articles en rapport

Les ménages de Haute-Garonne fortement impactés par le premier confinement

L’Insee Occitanie révèle que les conséquences financières du premier confinement ont été plus importantes chez les ménages de la Haute-Garonne et du littoral. La...

Cinéma : une séance-test à Saint-Gaudens n’entraîne aucun cas positif

Le 20 mars dernier, le cinéma Le Régent, à Saint-Gaudens, a organisé une séance test de projection qui a réuni près de 200 personnes....

Covid 19 : une aide exceptionnelle pour les éleveurs de canards d’Occitanie

Depuis ce lundi 19 avril, les quelque 2000 éleveurs de canards, pintades, cailles et pigeons d’Occitanie peuvent bénéficier d’une aide exceptionnelle, pour compenser les...

Aude : trois-quarts des terres agricoles ont été dévastées par le gel

Les trois-quarts des terres agricoles de l’Aude ont été touchées par l’épisode de gel survenu dans la nuit de mercredi 7 à jeudi 8...

La campagne de vaccination des enseignants fait un flop en Haute-Garonne

La campagne de vaccination à destination des enseignants de plus de 55 ans ne rencontre pas le succès en Haute-Garonne. Seule une centaine d’agents...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img