19% des commerces ont retrouvé un niveau quasi-normal de chiffre d’affaires

Selon une enquête de la CCI de Toulouse, 19% des commerces interrogés ont déjà retrouvé un niveau quasi-normal de chiffre d’affaires et 48% en ont retrouvé la moitié. Mais dans la majorité des cas, c’est l’inquiétude qui prédomine face à un avenir incertain.

Une enquête a été menée par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Toulouse, du 19 au 25 mai 2020, auprès de 600 établissements de la Haute-Garonne autorisés administrativement à rouvrir et recevoir de la clientèle depuis le 11 mai. Sont exclus de cette enquête les commerces alimentaires, hôtels, cafés et restaurants.

Depuis le 11 mai 2020, plus de 9 commerces et points de vente sur 10 sont ouverts en Haute-Garonne. Seulement 6% des établissements autorisés à rouvrir ont différé leur ouverture. Il s’agit d’agences de voyages, d’activités exercées pour les mariages, les foires et salons, mais également d’établissements envisageant une fermeture définitive. Ce phénomène est plus particulièrement observé dans les territoires hors villes et hors centres-commerciaux (15%).

19% des commerces ont déjà retrouvé un niveau quasi-normal de chiffre d’affaires et 48%
ont retrouvé la moitié de leur chiffre d’affaires habituel. Toutefois, 85 % des dirigeants expriment des difficultés, souvent multiples, liées à la reprise post confinement : pour 47 % d’entre eux, la difficulté principale reste la gestion des approvisionnements (retards, incertitudes, défaillances de fournisseurs, tarifs…).

Inquiétude et pessimisme

Pour les 6 prochains mois, de nombreux commerçants sont inquiets et pessimistes, les deux semaines post-confinement laissant présager une reprise d’activité très progressive dans des structures où la trésorerie a souffert du manque de recettes. La préservation des emplois y reste incertaine. Les gestionnaires de boutiques s’inquiètent également de l’installation de nouveaux modes de consommation, digitaux, expérimentés durant la période de confinement.

Cependant, malgré le manque de visibilité actuel, les détaillants espèrent restaurer la confiance et la sérénité de leur clientèle sur le long terme, en respectant les règles sanitaires dans leurs établissements. Sans parler d’afflux, la fréquentation se régule sur un flux de clientèle en passe d’être restauré, ces activités s’inscrivant dans une dynamique positive.

Source: communiqué de la CCI Toulouse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.