samedi 23 octobre 2021

Contact

ActualitésProtéger les zones de captage pour préserver la ressource

Protéger les zones de captage pour préserver la ressource

La protection des zones de captage d’eau potable est un enjeu majeur pour préserver la qualité de la ressource, avant les coûteux traitements de dépollution. Yann Oudard, directeur adjoint du Syndicat mixte de l’eau et de l’assainissement (SMEA) Réseau 31, détaille les différentes actions qui peuvent être mises en place selon les territoires.

« En France, nous maîtrisons la fabrication de l’eau potable. Mais par le biais de traitements très coûteux et non sans conséquences sur le plan écologique. Le contexte de crise budgétaire nous oblige à être plus intelligents et à concentrer nos efforts sur la préservation de la ressource », prévient Yann Oudard, directeur adjoint du Syndicat mixte d’eau et de l’assainissement (SMEA) Réseau 31. Comme tous les acteurs publics de l’eau, la collectivité a ainsi impulsé une démarche d’animation de protection des zones de captage.

Ces aires délimitées et réglementées sont destinées au réapprovisionnement naturel des endroits où l’on pompe l’eau du robinet. En 2009, suite au Grenelle de l’environnement, une liste de 500 captages à traiter de façon prioritaire a été publiée. Depuis, leur nombre ne cesse de grimper et devrait atteindre le millier d'ici 2021. « Ces zones sont décidées par arrêtés préfectoraux et se divisent en trois périmètres de protection avec des exigences propres à chacun, qui peuvent aller jusqu’à l’interdiction stricte d’accès », précise Yann Oudard.
Cohabitation et négociation
Réseau 31 exploite par exemple plus de...

Ceci est un contenu Premium

Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l’info toulousaine autrement.

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img