[Zoom entreprise] UpAppart : Casser les codes de l’immobilier

©DR
©DR

INEDIT. Le jeune promoteur toulousain propose de vendre des logements jusqu’à 30 % moins cher en laissant aux acquéreurs le soin des finitions. Les premiers coups de pioche ont déjà été donnés à Saint-Martin-du-Touch, qui accueille un projet pilote de 162 appartements. Une première dans l’habitat collectif.

 

Par Thomas Gourdin

Voilà trois ans que Didier Amouyal travaille sur cette grande première. Nouveau venu dans la promotion immobilière, le fondateur de UpAppart va tester dans le logement collectif un modèle déjà usité pour les maisons individuelles : afficher des prix jusqu’à 30 % inférieurs à ceux du marché en proposant aux acquéreurs de réaliser eux-mêmes les finitions de leur appartement. « Une grande partie de la population souhaite devenir propriétaire mais n’est pas éligible au logement social et les prix du neuf intramuros sont inaccessibles pour elle, justifie le dirigeant. Parallèlement, l’engouement pour le bricolage ne se dément pas. Les enseignes spécialisées sont parmi les plus dynamiques de la grande distribution et les ateliers d’entraide se multiplient. »

De ce constat est né UpAppart en 2013. Avec pour premier projet un ensemble de cinq bâtiments du R+1 au R+3, accueillant 162 logements à Saint-Martin-du-Touch, entre les sites d’Airbus et d’Assystem. Dessinée par l’architecte Alexandra Huet, fondatrice du cabinet CQFD, la résidence sera progressivement livrée à partir du second semestre 2017.  « Nous souhaitons démontrer qu’il y a moyen de proposer des logements à la fois abordables et élégants, sans sacrifier la qualité », reprend Didier Amouyal.

Partenariat avec Chausson Matériaux

 

Concrètement, le promoteur propose quatre formules aux acquéreurs. La plus économe aboutit à une finition brute, avec une forte présence du béton dans l’esprit d’un loft. Seuls les sanitaires sont séparés de la grande pièce unique. A l’opposé, l’appartement se rapproche des logements classiques du marché. Entre les deux, des packs intermédiaires incluent ou non le revêtement au sol et les peintures murales, voire les cloisonnements. Les bricoleurs se verront même proposer des kits de finitions clés en mains, grâce à un partenariat noué avec le groupe toulousain Chausson Matériaux.

Ce dernier s’engage même durablement dans le projet de UpAppart. Il exposera ainsi ces kits dans des showrooms dédiés à l’intérieur de ses magasins, et animera également un atelier de bricolage installé au sein même de la résidence afin d’accompagner les acquéreurs dans leurs travaux. « Nous ne voulons pas que les gens soient livrés à eux-mêmes. Et nous souhaitons qu’ils s’approprient cet espace dans une démarche collaborative », détaille Didier Amouyal. Outre cet atelier, le projet intègre également 5000 m² d’espaces verts, des parkings en sous-sol et en surface, ainsi que des locaux en rez-de-chaussée qui doivent accueillir des services et commerces de proximité dont « cette zone est totalement dépourvue », dixit le promoteur.

Alors que le chantier a débuté avant l’été, UpAppart et ses cinq salariés ont déjà commercialisé 62 des 162 logements. Avec un équilibre de la demande entre les formules aux finitions basiques et celles plus poussées. Didier Amouyal attend désormais l’installation prochaine d’un espace de vente sur site, qui fera également office de mini-appartement témoin. Et il commence déjà à prospecter en vue de nouveaux projets. « Dans la région toulousaine, mais aussi dans d’autres villes. »

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.