samedi 5 décembre 2020
Economie Eurogiciel : « Se différencier de la concurrence »

[Zoom éco] Eurogiciel : « Se différencier de la concurrence »

Expertise. Le groupe d’ingénierie et de conseil Eurogiciel, qui compte 1000 salariés à Labège, vient de céder une part importante de son capital au fonds Winch Capital 3 géré par Edmond de Rothschild Investment Partners. Retour sur une success-story au départ de Toulouse.

Depuis sa création en 1989, Eurogiciel est devenue la première Société de Services en accompagnement de projet (ssap) en Europe. Fondé par Daniel Benchimol, le groupe s’est positionné sur l’ingénierie système et logiciel, ce qui lui a donné son nom… « C’est une de nos marques mais le groupe a évolué dans différents positionnements », explique Jean-Frédéric Real, directeur marketing et innovation. L’offre s’articule autour de trois sociétés déclinant l’ensemble des étapes d’un projet : Etop International, Equert International et Eurogiciel Ingénierie. « Etop, est un cabinet de conseil en management de projet, Equert se penche sur la qualité et la performance industrielle et Eurogiciel Ingénierie, sur l’ingénierie des systèmes et logiciels et l’expertise des technologies des systèmes d‘information», poursuit-il. Le groupe s’est imposé  en quelques années comme un partenaire des grands industriels européens et participe à divers programmes notamment dans les secteurs de l’aéronautique, du spatial et de la défense. « Nous avons choisi dès le départ de nous positionner en engagement de résultats auprès du client avec une offre d’accompagnement au forfait là ou à l’époque les prestataires se positionnaient surtout en délégation de personnel, avec peu d’engagement et de prise de risque. Une logique de se différencier de la concurrence », En croissance régulière depuis sa création, le groupe s’est inévitablement imposé dans l’aéronautique dès ses débuts : « une part qui représente encore 50% de notre chiffre d’affaires aujourd’hui ». Le positionnement Eurogiciel est très orienté vers l’industrie, « même si nous avons quelques clients très tertiaires ».

Doper la croissance

Avec 75 millions de chiffre d’affaires et près de 1000 ingénieurs sur le dernier exercice, le groupe vise une seconde accélération avec la prise de participation majoritaire du fonds Edmond de Rothshild en mars dernier. Déjà présente à l’étranger depuis 2010 notamment en Allemagne, au Canada, aux Etats-Unis et en Belgique, Eurogiciel entend par cette prise de participation « doper la croissance du groupe notamment à l’étranger.» Jusqu’alors, le principale actionnaire du groupe était son fondateur, qui décide aujourd’hui de prendre du recul, « de se consacrer à des missions stratégiques, et de communication et de déléguer l’opérationnel, qui est récupéré par les actionnaires ». Objectif : mettre en valeur les trois sociétés. Une opération qui permet à Daniel Benchimol d’organiser la transition  managériale autour de quatre managers-clés qui prennent une participation significative au capital du groupe. Il prend quant à lui la Présidence du Conseil de Surveillance et accompagnera activement la nouvelle équipe de management, tout en conservant une part significative du capital. Cette prise de participation  majoritaire a pour but d’atteindre un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros en 2020, dont 30% devraient être réalisés à l’international. En attendant, le groupe participe pour la 6ème fois consécutive au Salon du Bourget, en juin 2015, l’occasion de constater l’implication de ses savoir-faire dans les secteurs aéronautique et spatial.

                                                                                                                                       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport