dimanche 1 août 2021

Contact

EconomieRécoltes : la coopérative Arterris recherche 600 saisonniers en Occitanie et Paca

Récoltes : la coopérative Arterris recherche 600 saisonniers en Occitanie et Paca

Malgré les gelées à répétition qui ont frappé le pays ces dernières semaines, les agriculteurs entament dès le mois de juin la saison des récoltes. Pour prêter main-forte au bon déroulé de la collecte, le groupe Arterris lance un appel d’offre. 

Les champs de vignes ont été fortement frappés par les gelées mais les récoltes se préparent dans la région. Crédits : ©Aurélie Rodrigo
Les champs de vignes ont été fortement frappés par les gelées mais les récoltes se préparent dans la région. Crédits : ©Aurélie Rodrigo

Pas moins de 600 emplois saisonniers sont à pourvoir dans le groupe coopératif agricole  Arterris dans toute la région Occitanie et Provence-Alpes-Côte-d’Azur. « 400 personnes sont recherchées pour la période qui s’étend du début de la collecte en juin jusqu’en octobre-novembre. S’en suit la période de semence donc la coopérative recherche également des saisonniers sur la période de janvier», explique Marie Brahem, responsable du recrutement du groupe Arterris. Particularité de la démarche : les saisonniers sont directement recrutés et embauchés par la coopérative, qui les met ensuite à disposition de ses adhérents.

Qui peut postuler ?

Trois types de saisonniers sont recherchés. D’abord les manutentionnaires : « Il s’agit agents de silos. Ils s’occupent également du nettoyage, de l’accueil et de l’orientation des adhérents. Nous recherchons donc des personnes réactives et motivées» , confie Marie Brahem. Arterris souhaite également recruter des caristes. Si le Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (Caces) pourrait sembler obligatoire, le groupe propose de se former. «Une entreprise a le droit de délivrer une autorisation de conduite en interne. On accueille donc les personnes qui en ont envie et que se sentent à l’aise avec ce type d’engin en proposant une formation sur une journée.» Seul le poste pour la conduite de poids-lourds nécessite un profil particulier.

Dans les rangs, Marie Brahem a vu passé tous types de profil depuis 2015, date à laquelle elle rejoint la coopérative. «Les étudiants répondent présent chaque année, mais aussi les retraités. En terme de compétences, nous recherchons aussi bien des hommes que des femmes bien que certains postes nécessitent une bonne condition physique. Mais nous avons aussi des retraités. Finalement, cela reste assez accessible», dit-elle d’un ton jovial.

Une épidémie qui n’entache pas le recrutement

Si l’épidémie de covid-19 impact de nombreux secteurs, la coopérative agricole n’est pas inquiète du recrutement à suivre cette année. «L’année dernière, malgré la crise sanitaire, nous avons eu moins de difficulté à recruter que les autres années. Il n’y avait pas la restauration, l’hôtellerie. Le bâtiment aussi tournait au ralenti et, de fait, les Français se sont tournés vers les emplois saisonniers comme le propose Arterris », se souvient la responsable recrutement.

Le calendrier de réouverture des restaurants, musées et cinémas, annoncé ce jeudi 29 avril, n’inquiète pas non plus. «Les annonces d’Emmanuel Macron ne nous alertent pas. Nous avons toujours réussi à pourvoir 95% de nos postes. Et nous ne pouvons que nous réjouir de ce retour à la normale.» D’ailleurs, la coopérative agricole s’est bien vite adaptée à la situation épidémique. Elle est prête à accueillir dans le respect des gestes barrières tous ses saisonniers en fournissant masques et gels hydroalcoolique. 

Nina Hossein

Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse
Cet article a été écrit par des élèves de l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse dans le cadre d'un partenariat avec le Journal Toulousain.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img