dimanche 25 octobre 2020
Economie Mission Toulouse territoire d’avenir : les propositions phares pour affronter la crise

Mission Toulouse territoire d’avenir : les propositions phares pour affronter la crise

Le 8 juillet dernier, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, mandatait une commission indépendante chargée de plancher sur la stratégie économique du territoire. Après trois mois de travaux, les 16 experts chargés de cette mission de prospective ont rendu leurs conclusions.

La commission Toulouse, territoire d’avenir, parrainée par Jean tirole, présente ses propositions © NB – JT

Après trois petits mois de travaux que Jean Tirole, le prix Nobel d’économie toulousain et parrain de la mission, a qualifiés d’« emblématiques », la commission « Toulouse, territoire d’avenir » a rendu ses conclusions, ce mardi 29 septembre. Sur des thématiques comme la recherche, l’aménagement, l’emploi, le tourisme ou l’avenir industriel de la ville, les 16 experts issus d’horizons divers et chargés de cette mission de prospection ont développé 11 propositions « pour un territoire plus innovant, plus durable et plus inclusif ».

Un outil que Jean-Luc Moudenc souhaitait mettre en place afin d’affronter la crise économique de grande ampleur qui se profile. Car, comme le rappellent les membres de la commission « malgré des atouts considérables, le territoire toulousain va faire face à d’énormes difficultés ». Voici donc les principales propositions qui devraient permettre, selon Jean Tirole, d’adopter « une trajectoire vertueuse en apportant une réponse locale à une crise globale ». Des orientations stratégiques que le maire de Toulouse entend présenter dès le 12 octobre prochain, dans une commission prospective, à tous les présidents de la métropole et des différentes commissions pour “se mobiliser et traduire tout cela dans les faits le plus rapidement possible”.

Troisième ligne de métro et LGV

En matière d’aménagement durable du territoire, la commission présidée par Marion Guillou, experte en sécurité alimentaire et membre du Haut-Conseil pour le climat, a essentiellement validé le programme défendu par Jean-Luc Moudenc le maire de Toulouse. Notamment la réalisation d’une troisième ligne de métro et d’une Ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse. La commission propose également de renforcer l’offre de TER afin d’améliorer le schéma global de mobilité à l’échelle de la métropole.

Relancer la tentative d’unification des universités sous un projet de « marque »

Suite à l’échec du projet Uniti d’unification des universités, en 2012, les établissements d’enseignement supérieur toulousains souffrent, selon la commission ” Toulouse, territoire d’avenir”, d’un déficit de reconnaissance et de difficultés à se structurer. Une situation qui se traduit notamment par l’absence de label d’excellence qui vienne sanctionner le fort potentiel du site toulousain. Pour remédier à cela, les experts proposent de relancer cette dynamique sous un concept de « marque commune ». Un projet dont la conception et la mise en œuvre gagneraient, toujours selon la commission, à être « confiées à une personnalité extérieure ».

Créer une foncière pour capter les bénéfices de la promotion

Après avoir été critiqué, lors de son précédent mandat, pour sa propension à céder les biens immobiliers de la ville aux promoteurs immobiliers privés, Jean-Luc Moudenc prend le contre-pied et défend désormais une politique volontariste d’acquisition du foncier. Une stratégie proposée par la commission qui, grâce à la création d’une société foncière, permettrait à la collectivité de capter les bénéfices de la promotion immobilière et du développement urbain en lieu et place des investisseurs privés. « Il faut doper la politique foncière de la collectivité. C’est un domaine où je suis très interventionniste et pas très libéral », assure l’élu.

Rugby et cassoulet : des atouts pour rayonner

Afin de développer le tourisme international, la commission conseille à la collectivité de « miser sur ses atouts ». À savoir la culture occitane, la présence massive d’étudiants et une tradition du « bien manger » et du « bien-vivre ». Les membres de la commission ont notamment imaginé la création d’un musée du rugby ou d’un « Puy du Fou occitan » visant à promouvoir la culture régionale, mais également la mise en place de cérémonies de diplômes dans les universités locales. Une manière d’attirer les familles des étudiants étrangers et de leur proposer des « packs » de séjours touristiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport