vendredi 4 décembre 2020
Economie Jacques Rubio : « Nous nous adaptons à la conjoncture »

[portrait éco] Jacques Rubio : « Nous nous adaptons à la conjoncture »

Depuis 2007, Jacques Rubio est le directeur général de Kaufman & Broad Sud-Ouest. Il partage son temps entre Paris, Toulouse, Bordeaux et Montpellier, pour assurer le développement du premier groupe immobilier du Sud-Ouest.

 

Au 5ème et dernier étage des nouveaux locaux de Kaufman & Broad à Toulouse, le bureau de Jacques Rubio domine les allées Jean-Jaurès. Installé depuis peu dans l’ancienne église Notre Dame des Grâces, place d’Arménie, le siège de la société pour le secteur Sud-Ouest, sera inauguré lundi prochain. Jacques Rubio se félicite de cette opération « qui nous permet d’avoir un très bon emplacement à la croisée des deux métros et proche du centre-ville ». En outre, le projet de réhabilitation de l’église inoccupée depuis 2009 et désacralisée depuis 2011, « valorise le quartier », souligne le directeur général. Un travail réalisé en collaboration « entre l’architecte, les bâtiments de France et les services d’urbanisme de la ville ». Passionné par son métier, Jacques Rubio se destinait à devenir « technicien ingénieur dans une entreprise, mais j’avais plutôt un esprit de développement commercial, j’aime le relationnel avec les gens, discuter avec les habitants d’un quartier, trouver des accords pour réaliser une opération, on ne s’impose pas », explique-t-il. L’homme qui a commencé sa carrière dans l’immobilier, il y a 40 ans, ne se lasse pas, loin de là : « C’est un métier très divers et la règlementation change beaucoup, ce qui nous pousse à nous adapter ! Mais maintenant, on aimerait que ça ne bouge plus. » Un message directement adressé au gouvernement : « Nous avons besoin de stabilité, de pérennité et de visibilité », assène-t-il, avant d’ajouter avec un certain optimisme : «  La loi Pinel est plus favorable que la loi Duflot, donc je pense que l’année 2015 sera meilleure que 2014 ».

 Nous avons besoin de stabilité, de pérennité et de visibilité »

Dans le grand Sud-Ouest, Kaufman & Broad, a su traverser la crise sans trop d’encombres : « Toulouse mais aussi les autres villes, comme Montpellier et Bordeaux sont porteuses, et nous avons su nous adapter à la demande », analyse Jacques Rubio, qui fait référence aux nombreuses activités de la société, du logement individuel (appartement ou maison), étudiant, aux résidences seniors en passant par les bureaux. « Nous nous adaptons à la conjoncture », résume le directeur général, qui connaît bien le terrain toulousain. C’est là qu’il a commencé sa carrière dans la promotion immobilière avec la création de la société Malardeau en 1974 (la famille Malardeau était à la tête d’une entreprise du bâtiment, dans le sud de la France, ndlr). Société dont Jacques Rubio a été le directeur général, puis le président avant qu’elle soit rachetée par Kaufman & Broad en 2004. « Les dirigeants ont souhaité que je reste dans le groupe », raconte-t-il. Par la suite, l’entreprise a poursuivi ses acquisitions dans le Sud-Ouest (dont Sopra et Aventis), regroupées dans une même entité à partir de 2007 (Kaufman & Broad Sud-Ouest, ndrl). Jacques Rubio en a pris la direction générale, tout en étant membre du comité directeur à Paris. Il dirige aujourd’hui près de 200 personnes, dont une centaine travaille au siège toulousain. « Savoir s’entourer, avoir une bonne équipe est essentiel », estime-t-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport