samedi 24 octobre 2020
Economie Le secteur du numérique recrute en Haute-Garonne

Le secteur du numérique recrute en Haute-Garonne

Alors que de nombreux secteurs d’activité peinent à se relancer après le confinement, le numérique, lui, ne connaît pas la crise en Haute-Garonne. Non seulement, les entreprises de la filières se portent plutôt bien, mais en plus, elles embauchent. Tour d’horizon des offres d’emploi à pourvoir dans le département.

« Dynamique ». C’est ainsi que la filière du numérique est qualifiée, à la fois par Pôle emploi et par les acteurs du secteur, eux-mêmes, représentés par la French Tech Toulouse. Dans un contexte économique global inédit et incertain, elle fait figure de première de cordée. Pour preuve, « plus de 330 offres d’emploi sont à pourvoir en Haute-Garonne, essentiellement sur le territoire de Toulouse métropole et du Sicoval », observe Alexis Janicot, directeur délégué de la French Tech Toulouse. Toutes sont recensées sur le plateforme DigitalSkills.
Ainsi, avec trois fois plus de postes disponibles qu’avant le confinement, le numérique se positionne clairement en filière d’avenir, quand de nombreux secteurs annoncent une vague de casse sociale. Les employeurs recherchent principalement des développeurs full stack, des techniciens de maintenance et/ou d’exploitation informatique, des ingénieurs d’étude logiciel, des administrateurs réseaux ou encore des business developer.
Des offres d’emplois émanant majoritairement de start-up (184), à l’image de EasyMile, Lyra Network et DejBox qui recherchent chacune 10 nouveaux collaborateurs. Mais, de plus en plus, des entreprises évoluant dans d’autres secteurs que celui du numérique, recherchent ce type de profils. « L’usage du numérique s’est fortement développé en Haute-Garonne durant le confinement pour permettre aux activités de ne pas s’arrêter. Il devient donc une réelle opportunité pour les demandeurs d’emploi, et un domaine aujourd’hui indispensable pour toutes structures économiques », constate Annick Senat, directrice territoriale Pôle emploi.
Ce secteur en mouvement régulier et en évolution perpétuelle séduit ainsi de plus en plus de demandeurs d’emploi : « Nous avons enregistré 30 % de candidats supplémentaires recherchant un poste dans le numérique en Haute-Garonne », poursuit-elle. Tout en nuançant un nouvel engouement En réalité, cette augmentation mêle les nouveaux arrivants sur le marché du travail, les personnes en reconversion et celles qui évoluaient déjà dans ce milieu et qui ont dû se replacer suite notamment aux difficultés de l’aéronautique.

Des événements pour rapprocher les candidats des recruteurs

Plus de candidats et plus d’entreprises qui recrutent. Encore faut-il que les premiers correspondent au profil recherché par les seconds. Et que les employeurs parviennent à identifier le prétendant idéal. Pour cela, les acteurs locaux du numérique s’organisent et multiplient les rencontres entre recruteurs et postulants.
La première du genre aura lieu le mercredi 24 juin. Il s’agit d’un speed sourcing alternance, entièrement dédié à l’Intelligence artificielle. Organisé par le cluster du numérique Digital 113, cet événement aura pour vocation de « mettre en relation des entreprises qui recherchent des alternants, avec six écoles spécialisées dans le domaine. Les premières présenteront leurs besoins, quand les secondes pourront nouer des partenariats pour placer leurs étudiants », précise Mathilde Alarçon, chargée de mission formation Digital 113.
Un deuxième rendez-vous, organisé par la Mêlée numérique, se tiendra en ligne le jeudi 25 juin : JobsTIC. Ce forum de recrutement et de la formation sera exclusivement consacré à la cybersécurité. Les candidats pourront ainsi rencontrer virtuellement les entreprises et postuler à leurs offres d’emploi. Pour les y préparer, Pôle emploi propose des séances de speed coaching de 30 minutes.
Pour finir, un Webinar mis en place par la French Tech Toulouse, le vendredi 26 juin, permettra aux entreprises d’accéder à des conseils concernant les outils publics d’aide au recrutement.
Des ateliers qui sont appelés à se multiplier au regard du dynamisme de la filière. « Le numérique est aujourd’hui indispensable au développement économique de tous les secteurs d’activités. Il est donc à prévoir que la filière sera l’une des plus pourvoyeuses d’emplois dans les prochaines années », conclut Edouard Forzy, président de la Mêlée numérique.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport