mercredi 8 décembre 2021

Contact

EconomieLa marque de produits laitiers locaux "la Brique Rose" se lance en...

La marque de produits laitiers locaux “la Brique Rose” se lance en Haute-Garonne

Pour lutter contre la désertion du métier et développer leur activité, une vingtaine d’éleveurs de Haute-Garonne s’associent et créent “La Brique Rose”, une marque de produits laitiers locaux, bientôt distribués dans les grandes surfaces.

La Brique Rose Haute-Garonne lait vache
Des éleveurs de Haute-Garonne lancent une marque de produits laitiers baptisée “La Brique Rose” © Wolfgang Ehrecke

« La production ne dépassera pas les frontières du département ». Florian Leguay, éleveur à Sepx annonce la couleur. Rose, peut-on dire, puisqu’une vingtaine d’éleveurs de Haute-Garonne ont décidé de s’associer pour créer “la Brique Rose”, une marque de produits laitiers locaux dont le lancement est prévu pour l’été 2022.

À l’origine de l’initiative ? Jérôme Servières, directeur de l’usine productrice de lait, yaourts et crèmes fraîches pour les grandes surfaces “YéO-frais” et Florian Leguay, tous deux membres de la Chambre d’agriculture de Haute-Garonne. « Notre volonté première est de promouvoir la filière laitière haute-garonnaise », explique l’éleveur de 35 ans : « Alors, nous avons créé une association (aussi appelée “La Brique Rose”) pour réfléchir ensemble à la conception de produits issus des élevages du département ».

Pour sceller cette collaboration, un contrat a été signé le 18 septembre dernier, à l’occasion du salon “Les Pyrénéennes” de Saint-Gaudens, en présence de la présidente de Région Carole Delga.

La Brique Rose Haute-Garonne
Signature du contrat de collaboration pour “La Brique Rose” au salon Les Pyrénéennes © La Brique Rose

Origine départementale garantie

Des discussions sont encore en cours, notamment au sujet des quantités de lait allouées, de la mise en place de la chaîne de froid et du packaging de la marque. « Toutefois, nous savons déjà que le premier produit lancé sera une brique de lait demi-écrémée », affirme Florian Leguay : « Et pourquoi pas, plus tard, de la crème fraîche et des yaourts ».

Pour la première fois en France, l’ensemble de la production sera réalisé dans le même département. « Nous avons une usine (YéO-frais, ndlr) juste à côté, à Toulouse, ce serait bête de ne pas en profiter », poursuit l’éleveur de bovins.

Le lait collecté servira à deux choses : d’abord, approvisionner l’usine YéO-frais pour la conception de ses produits YOgourmand. Ensuite, développer la gamme de La Brique Rose. « Tous les acteurs de ce projet souhaitent pouvoir garantir la traçabilité des produits, sans mentir aux consommateurs », souligne Florian Leguay. Les briques de lait seront distribuées en épicerie, dans les grandes surfaces ou utilisées dans la restauration collective.

Lutter contre la désertion du métier

En moyenne, chaque année, seuls un à deux jeunes éleveurs s’installent dans le département. Pourtant, « la Haute-Garonne est un territoire adapté à l’agriculture en polyculture et en élevage, avec des surfaces de prairies à valoriser », observe Sébastien Albouy, vice-président de la Chambre d’agriculture.

Avec la distribution des produits La Brique Rose, les éleveurs espèrent obtenir une plus juste rémunération, ce qui rendrait le métier plus attractif. De plus, l’association souhaite consacrer une partie de ses revenus à la création d’un fonds, dédié à l’installation des jeunes exploitants.

« C’est un projet qui nous tient à cœur, puisque ces nouveaux éleveurs représentent l’avenir de la filière », assure Florian Leguay. « D’autant plus qu’il y a de moins en moins d’exploitations familiales. Les personnes qui s’installent sont en reconversion, donc il est essentiel de les accompagner » estime-t-il.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img