mercredi 8 décembre 2021

Contact

Economie Les touristes n'ont pas boudé Toulouse

[ Grand Angle ] Les touristes n’ont pas boudé Toulouse

© Archives JT

La Haute-Garonne résiste à la tendance nationale. Boostée par l’Euro de football, le Tour de France et un mois de juillet encourageant, la saison estivale devrait se conclure sur une note positive.

Juillet satisfaisant, août plus mitigé mais globalement positif. C’est le premier bilan que tirent, à chaud, les professionnels et les instances touristiques du Toulouse et du département. Si les chiffres nationaux inquiètent, la Haute-Garonne semble donc résister à la morosité malgré une tendance à la baisse des dépenses des visiteurs et des séjours de plus en plus à la carte. L’hébergement a ainsi connu une hausse significative de l’activité en juillet : +5 % dans l’agglomération, +4 % pour les gîtes ruraux et l’hôtellerie de plein air. Si août s’annonce un peu plus contrasté, la tendance est à la stabilité voire à une légère progression par rapport à l’été dernier.

Parmi les bonnes surprises figurent le carton de la Cité de l’Espace (+16 % en juillet), l’impact positif du plan Lumière sur les monuments de la Ville rose, ou encore l’optimisme des commerçants qui n’ont pas constaté de désertion, y compris de la part des clients toulousains. Le Canal du Midi reste aussi une valeur sûre et « un trésor inestimable », pour Didier Cujives, président du Comité départemental du tourisme, qui invite cependant à « faire encore mieux et redoubler d’efforts ». Le Village Gaulois de Rieux-Volvestre et Animaparc au Burgaud ont quant à eux créé l’événement pour signer une saison encourageante. La seule déception connue vient pour l’instant de Saint-Bertrand de Comminges, en recul de fréquentation.

« Nous ne sommes pas une destination naturellement attractive comme peut l’être la Côte d’Azur. Nous avons donc été moins impactés par l’actualité », analyse Didier Cujives. L’élu va même plus loin : le territoire a gagné en intérêt auprès de la clientèle française qui a renoncé à des vacances à l’étranger. Du côté de So Toulouse, l’agence de promotion de la Ville rose, on confirme cette théorie : « Les touristes étrangers viennent toujours majoritairement des pays limitrophes. Mais la dominante reste une clientèle nationale », précise Adrien Harmel, le directeur du marketing et du développement.

À l’image de Bagnères-de-Luchon qui a bénéficié d’un effet Tour de France « qui ne se dément pas », la région toulousaine a également capitalisé sur l’Euro de football. Y compris en périphérie, où les hôteliers ont logé nombre d’acteurs qui travaillaient durant la compétition. Seul bémol : un nombre d’accompagnants de supporters moins important qu’escompté. « Nous avons constaté des durées de séjours assez courtes mais les professionnels tirent un bilan satisfaisant. Dans tous les cas, c’est à moyen terme que nous constaterons la notoriété engrangée », conclut Adrien Harmel.

 Par Thomas Gourdin

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img