mardi 27 juillet 2021

Contact

ActualitésThibaut Garcia, la guitare facile

Thibaut Garcia, la guitare facile

Prodige de la guitare classique, Thibaut Garcia enchaîne les concerts partout dans le monde et entasse les récompenses. À 25 ans, le Saint-Orennais vient d’être sacré “Révélation” aux dernières Victoires de la musique classique.

Photo: Marco Borggreve

Contagion

C’est son père, autodidacte, qui transmet à Thibaut Garcia le virus de la musique : « J’adorais voir passer sa guitare de main en main. Je la trouvais sublime et elle sonnait à merveille. » Celle qu’il reçoit à l’âge de sept ans est toujours suspendue à un mur de sa chambre, à Saint-Orens-de-Gameville. Il y retourne dès qu’il peut.

Variété

La guitare classique tire ses racines du luth et son répertoire est immense. Renaissance, baroque, française, italienne ou espagnole… « Difficile de s’ennuyer avec 400 ans de musique », confesse Thibaut Garcia, jamais lassé. L’artiste n’attend pas l’après-midi pour empoigner son instrument, amoureux des premières notes du matin : « J’essaie de les faire les plus belles possible, cela me fait du bien, cela m’émoustille ».

Sensation

À la recherche du son parfait, seul ou avec son orchestre, il joue toujours comme si c’était la première fois. En oubliant le temps, concentré et consciencieux. « Une séance d’une heure et demie, c’est l’idéal. Après, il faut se reposer pour assimiler. » Déformation professionnelle, Thibaut Garcia est curieux de tout : « Je me nourris de ce que j’apprends et cela m’aide à mieux me connaître. »

Stakhanoviste

Certes, son art exige une profonde rigueur, une stricte hygiène de vie, beaucoup de travail et de concentration, mais Thibaut Garcia ne veut pas que cela se sache. « Je me suis fixé un challenge : sur scène, si le public voit que c’est difficile, c’est raté. Nous ne sommes pas là pour montrer quelque chose de dur, mais pour faire passer de jolies émotions. »

Lumières

Depuis ses débuts professionnels, il y a cinq ans, les captations et les interviews se succèdent. Mais pour l’instant, personne ne l’arrête dans la rue. Ce qui ne le dérangerait pas : « J’espère être de plus en plus médiatisé pour faire partager cette musique. Les gens ne la connaissent pas assez. » Avec son association Toulouse Guitare, il organise depuis septembre des concerts exceptionnels dans toute l’Occitanie.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img