samedi 19 juin 2021

Contact

CultureLes Siestes Électroniques de Toulouse annulées

Les Siestes Électroniques de Toulouse annulées

Modifier l’esprit du festival ? Certainement pas. Suite aux contraintes sanitaires imposées par le gouvernement, les organisateurs des Siestes Électroniques ont décidé d’annuler l’événement, initialement prévu pour la fin du mois de juin 2021, dans le parc de Compans-Caffarelli, au cœur de Toulouse.

TOULOUSE Siestes Electroniques
© Cédric Lange

Mi-février dernier, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot annonçait que l’été 2021 serait « une saison de festivals » en autorisant leurs déroulements, à condition d’accueillir 5 000 spectateurs maximum dans les salles comme en plein air, uniquement en places assises, dans le respect de mesures barrières renforcées. Des conditions trop strictes qui sacrifient l’esprit des festivals selon les organisateurs des Siestes Électroniques de Toulouse, qui ont tout simplement décidé d’annuler.

Ne pas assommer l’esprit du festival

Le 25 mars dernier, l’organisation du festival Les Siestes Électroniques annonçait son refus de programmer une édition « dégradée » de l’événement. Habituellement ouvertes à tous dans un espace en plein air, le maintien des festivités aurait nécessité des systèmes de contrôles, qui ne correspondent pas à l’esprit du festival. « Les Siestes sont organisées dans un jardin où chacun peut aller et venir comme il le souhaite. Avec les mesures imposées par le gouvernement, il faudrait créer des sens de circulation, contrôler les pass sanitaires à l’entrée, empêcher les personnes de s’allonger… Ces conditions d’organisation vont à l’encontre de l’essence même du festival » regrette Jeanne-Sophie Fort, responsable de la communication.

Modifier les principes des Siestes ou tout simplement annuler ? Les membres de l’association organisatrice se sont tout de même posés la question. Mais la réponse fut unanime : hors de question d’altérer l’esprit du festival en se pliant aux contraintes sanitaires. « Un festival est un événement social. S’il ne se déroule pas dans de bonnes conditions, alors il n’a pas de raison d’être » poursuit Jeanne-Sophie Fort.

Une logistique trop compliquée

« Il existait encore trop d’interrogations en suspens… Plus les semaines passaient, plus il était difficile d’organiser correctement le festival » explique Samuel Aubert, directeur des Siestes Électroniques, initialement prévues dans trois mois. Les dates de réouverture des bars ne sont pas connues, les dispositifs d’indemnisations ne sont pas définis et l’instauration de pass sanitaires n’est encore qu’au stade de supposition. Ces incertitudes ont représenté un trop grand frein pour l’association. « Les risques économiques étaient importants : des frais qui augmentent et des recettes qui baissent… Ça ne collait pas. Nous aurions mis en danger les futures éditions » poursuit le directeur de l’association.

Une solution alternative est en cours de réflexion pour maintenir la diffusion des productions musicales initialement prévues pour le festival. De grandes enceintes devraient être installées dans le parc durant le dernier week-end de juin.

Alix Drouillat

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img