vendredi 27 novembre 2020
Culture Don Victor règne en maître

[Shop’n saveurs] Don Victor règne en maître

Anti-crise. Le « Victor » entend se positionner comme remède à la morosité. Ici, on ne parle pas des choses qui fâchent.

« On s’excuse auprès de tous ceux qu’on a dû refuser et de ceux qui ont eu beaucoup d’attente le jour de l’ouverture »… En quelques mots, le décor est planté. Olivier Bompart, directeur du personnel au Victor, avoue avoir été littéralement submergé le 26 août, date d’ouverture du nouveau repaire de Jean-Pierre Gleize. Déjà victime de son sujet, l’ancienne Villa Tropézienne a aujourd’hui revêtu lustres à pampilles, fauteuils duveteux et tapisserie de luxe. Ambiance feutrée de rigueur, en l’honneur du grand « Victor » aka… Le molosse du maître des lieux. Et comme ce dernier n’est pas du style à badiner avec l’amour, un avatar du désormais célèbre toutou trône carrément à l’entrée du resto.

« Ici on s’évade, on sort du quotidien »

Le Victor, c’est avant tout un concept alliant trois formules : Brasserie le midi, restaurant le soir et bar dès 18 heures.« On peut y passer la soirée de l’apéro à 2h du matin (3h le weekend) », indique Olivier Bompart. En coulisses, surprise du chef, puisque c’est Jacques Depeyre, 16 ans étoilé Michelin qui entend faire saliver le tout-Toulouse. Au menu notamment : Cabillaud en écaille de chorizo, carpaccio de filet de veau, en passant par les croque-monsieur et autres club sandwiches version gastro. Le chef offre une déclinaison de sa palette gustative, de la brasserie au restaurant en passant par la carte d’« en-cas » apéritifs. A noter que le son de Mme Gaultier continuera à rythmer les soirées du quartier, du mardi au samedi, additionné de la touche « soul » de Deyellah le vendredi dès 19h. Le Victor diffuse actuellement au compte-goutte des invitations pour son inauguration officielle le 30 septembre. En attendant, quelques cartes « Victor privilège» permettent de profiter de réductions sur place et dans certains commerces de la ville. Une chose est sûre : les orphelins des Coulisses et de la « Villa Trop’ » ont trouvé leur nouveau QG. A découvrir d’urgence.

 

Le + pratique : Le Victor : Bar, 9 rue d’Austerlitz / restaurant, 8-10 place Victor-Hugo 31000 Toulouse  05.61.22.58.58/06.29.18.09.23

Le midi : plat+boisson+café 14,90€

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport