[Culture] Les langues se délient place du Cap

©DR
©DR

XENOPHILIE. Le Forum des langues s’installe pour sa 23e édition, dimanche 31 mai sur la place du Capitole. Un moment d’ouverture sur le monde et d’échanges interculturels.

Né il y a 23 ans, sous l’égide du chanteur occitan Claude Sicre, le Forum des langues est un événement pionnier. Une fois par an, les langues et les cultures qui vivent à Toulouse se mêlent sur la place centrale. Anglais, Allemand, Italien, Espagnol, Chinois côtoient la multitude des langues régionales de France et d’ailleurs. Représentées par une centaine d’associations participantes (d’expatriés, culturelles…), elles « sont toutes mises sur un pied d’égalité », précise Claude Sicre. Un point auquel il tient beaucoup « car linguistiquement toutes les langues sont égales, tout peut être pensé et dit dans toutes les langues du monde », insiste-t-il. Ce forum à ciel ouvert permet aux Toulousains de rencontrer les gens issus d’autres cultures, d’échanger avec eux : « Beaucoup parlent à leur place, événement leur donne l’occasion de s’exprimer, de raconter leur histoire, d’expliquer pourquoi ils sont venus en France. »  Claude Sicre remarque « la curiosité qui existe pour les peuples du monde, on entend que les français sont xénophobes et racistes mais c’est tout le contraire que je constate lors de cette journée ». A cette occasion, « des personnes qui viennent du même endroit se retrouvent, d’autres viennent pour préparer un voyage, des passants s’arrêtent 10 minutes, une demi-heure ou une heure… » Chacun peut y trouver son compte, que ce soit sur un stand d’initiation de langue, devant un spectacle de danses traditionnelles ou encore lors d’un débat où sont invitées de grandes personnalités.

« La méconnaissance des langues est à l’origine de nombreux contresens »

Cette année, l’accent sera mis sur les langues d’Afrique, « car il en existe un très grand nombre sur ce continent, nous voulons étudier le rapport entre ces langues entre elles mais aussi le rapport de ces langues au Français qui est souvent une langue officielle ou d’usage », explique le fondateur de l’événement. L’anthropologie des langues (qui analyse leur influence dans la société) permet de comprendre les origines d’un conflit : « C’est à travers elles, qu’on apprend à penser, que l’on acquiert une certaine représentation du monde, quand on analyse les différences culturelles et notamment religieuses, la méconnaissance des langues est à l’origine de nombreux contresens. » Claude Sicre n’hésite pas à parler de ‘‘géo-poétique’’, « la pensée de la pensée, l’analyse de l’intellect » selon sa définition. Si la géopolitique étudie l’économie, la politique, les forces armées, « elle ne voit pas les grands bouleversements culturels et ethniques par lesquels un conflit arrive ». De quoi donner matière à débat, dimanche prochain.

Le + : Le carrefour culturel d’Arnaud Bernard

Claude Sicre a fondé le carrefour culturel d’Arnaud Bernard en 1990. C’est avec cette association qu’il a créé le Forum des langues, aujourd’hui repris dans d’autres villes en France et dans le monde. Il est également à l’origine des ‘‘repas de quartier’’ et des ‘‘conversations socratiques’’ devenues des cafés philosophiques. Le carrefour culturel d’Arnaud Bernard a toujours les mêmes objectifs : « Mélanger les gens et abattre le mur entre la culture populaire et la culture savante », résume Claude Sicre.

Infos pratiques : 

Forum des langues du monde

Dimanche 31 mai, à partir de 10h

Place du Capitole

Renseignements au  05 61 12 11 16

Ou  sur www.arnaud-bernard.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.