mercredi 21 octobre 2020
Culture Léo Magos « j’ai créé en intégralité le projet No More »

Léo Magos « j’ai créé en intégralité le projet No More »

Ce vendredi 17 juillet, Léo Magos sortait son premier EP en solo No More. Connu pour composer les mélodies du duo de rap Antes et Madzes, il partage souvent la scène avec eux accompagné de sa guitare. Amoureux de la musique électronique, l’artiste propose avec No More 4 morceaux éloignés des standards du rap ou de l’électro.

Léo Magos vient de sortir son EP No More

Comment est né le projet No More ?

Les morceaux qui composent l’EP ont 4 ans. Après mes études, j’ai passé une année à vraiment me consacrer à la musique. J’en faisais surtout la nuit et je pense que la grande majorité de ces morceaux ont été composés de nuit. Mais je n’aimais pas vraiment ma voix. Entretemps, j’ai dû utiliser ma voix pour d’autres projets. Certaines personnes ont apprécié et du coup cela m’a poussé à sortir les morceaux que j’avais enregistrés il y a quelques années. J’ai alors fait mixer, ces titres et j’ai décidé de les sortir le 17 juillet.

C’est donc vous qui avez créé le projet en intégralité ?

Il y a que moi. J’ai tout composé. Il y a juste la reprise de Gabriella Cilmi ou je n’ai pas écrit les paroles, mais j’ai fait quelques retouches. Il y a que le mixage que je n’ai pas fait.

Aucune sonorité rap ou électro, alors que ce sont des genres que vous appréciez. Pourquoi ?

Et non, je me suis orienté vers des prods très calmes, souvent minimalistes avec peu d’instruments. J’ai fait un morceau dans ce style une fois et ça m’a plu. C’est plus du plaisir de sortir ces morceaux. Je chante en anglais et c’est un peu un prétexte pour faire quelque chose de plus musical.

Comment définiriez-vous cette musique ?

Je me souviens que pour le morceau Sweet About Me, je rentrais en voiture et je traversais la montagne de nuit. J’étais tout seul et ce morceau m’est venu en tête. Je me suis mis à chantonner. Je suis rentré et je l’ai enregistré dans la foulée. J’ai trouvé quatre accords qui allaient bien et voilà. C’est pourquoi je dirai nocturne. L’autre mot qui me vient c’est intimiste. Ce n’est clairement pas de la musique qu’on va écouter en club.

Vous travaillez toujours avec Antes et Madzes ?

Bien sûr, c’est mon projet principal. On prend une petite pause pendant l’été. Surtout eux qui ont beaucoup bossé avec les freestyles. Donc là, on tourne des clips. On en a déjà fait un, il va sortir en septembre normalement. Et au mois d’août, on va en tourner un autre. On a aussi gagné le tremplin des curiosités, donc on devrait nous proposer une première partie ou une scène intéressante. Alors on prépare un live d’une heure. On veut avoir une certaine scénographie. Le boulot de cet été, c’est de préparer cette scène.

Léo Molinié

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport