mardi 1 décembre 2020
Culture Poussin bleu Père et Fils : La pâtisserie 3ème génération

Poussin bleu Père et Fils : La pâtisserie 3ème génération

Douceurs. Depuis près de 30 ans, le Poussin bleu s’est imposé comme l’une des meilleures pâtisseries de la ville. Une deuxième adresse a ouvert rue de la Bourse en septembre. Père et fils ont désormais chacun leur boutique, mais le même savoir-faire.

Par Coralie Bombail

 

Il règne comme un air de fête aux Poussins bleus. En cette fin d’année, les deux boutiques ont revêtu  leurs décorations de Noël et les étals regorgent de marrons glacés, chocolats et autres pâtes de fruit… Pour le Poussin bleu Père et fils, c’est le baptême du feu. Jonathan Dupart, fils de Gaétan Dupart qui a créé le premier magasin il y a 27 ans, débute sa première saison hivernale à la tête de sa propre pâtisserie-chocolaterie. « J’ai envie de réaliser des choses à ma façon », confie Jonathan. Si au départ, le jeune pâtissier a surtout repris les grands classiques de son père, il commence aujourd’hui à s’en démarquer peu à peu. Il fait des macarons sa marque de fabrique en proposant une vingtaine de variétés différentes. On trouve dans sa vitrine des parfums rares : miel, mangue-banane, marron-rhum, coco-rhum,  chocolat au lait-passion… Sans oublier  les standards vanille, framboise, café notamment. Le macaron est également travaillé en pâtisserie, façon éclair ou en entremet. Au niveau des gâteaux, Jonathan s’adapte à la clientèle jeune du quartier. Les millefeuilles, babas au rhum et Paris Brest sont remplacés par des Duchesses (macaron, cœur vanille avec un coulis de framboise), des Russes, des Macaos, aux formes modernes et travaillées. Ce fils et petit-fils de pâtissier a appris le goût du travail bien fait d’abord auprès de son père, puis à Montréal, et aux côtés des Meilleurs ouvriers de France. « Après avoir passé 7 ans au Poussin Bleu, j’ai voulu bouger, voir comment ça se passait ailleurs », raconte-t-il.

« Des pâtisseries gourmandes et généreuses »

À 15 jours de Noël, Jonathan expose déjà la liste de ses futures bûches, toujours dans un même esprit de renouveau et de modernité : « Les bûches traditionnelles au beurre, très peu pour moi ! », s’exclame-t-il. Ses réalisations seront en réalité des « gâteaux en forme de bûches », à base de crème légère au chocolat blanc et framboises (bûche Arlequin), de crème fouettée au chocolat noir sur un macaron aux amendes et praliné croustillant (bûche Croquant), ou encore de mousseline vanille avec des pêches, des poires, des griottes, sur un biscuit aux amendes et coulis de fruits rouges (bûche Cocktail)…  Dans l’arrière-boutique, le laboratoire où tout est produit, est en ébullition. Jonathan Dupart compte bien montrer toute sa créativité et proposer « des pâtisseries gourmandes et généreuses ». Une raison de plus d’attendre Noël avec impatience…

 

 

 

Tarifs :

Entre 2,5 et 4€ la pâtisserie individuelle

1,10€ le macaron

Entre 24 et 72€ la bûche

 

Infos pratiques :

Le Poussin Bleu Père et Fils :

19 rue de la Bourse, 31000 Toulouse

05 61 38 56 89

Le Poussin Bleu :

45 rue du Languedoc, 31400 Toulouse

05 61 52 01 70

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport