mercredi 23 juin 2021

Contact

CultureLe festival Grindhouse Paradise reporté en septembre 

Le festival Grindhouse Paradise reporté en septembre 

Initialement prévu pour avril 2021, le festival Grindhouse Paradise est reporté à septembre 2021. Un événement qui propose des films de genre contemporains à Toulouse. 

AFFICHE-grindhouse-paradise-2021©Johan-Borg
AFFICHE-grindhouse-paradise-2021©Johan-Borg

Le Festival du film fantastique de Toulouse devait dégainer sa seconde édition en avril 2021. C’était sans compter sur la persistance de la crise sanitaire et la paralysie des activités culturelles françaises. Une situation qui a poussé l’équipe organisatrice à annuler temporairement la tenue de l’événement. 

Les amateurs de cinéma fantastique et les spectateurs curieux de découvrir des films atypiques seront ravis d’apprendre que les nouvelles dates viennent d’être annoncées. Le Festival Grindhouse Paradise 2021 se tiendra finalement du 3 au 5 septembre 2021 dans la salle du cinéma American Cosmograph. 

« Nous sommes très heureux d’annoncer que cette seconde édition est reportée en septembre prochain. Nous avons tous hâte de retrouver le chemin des salles de cinéma et l’ambiance conviviale des festivals. De plus, comme l’année dernière, il nous a semblé important de soutenir l’activité de nos partenaires et de donner une chance au public de découvrir au cinéma des films dont la distribution a pu être compliquée par la crise ». Expliquent les organisateurs. 

Un remaniement de programmation pour le Grindhouse Paradise

Ce report va nécessiter un léger remaniement de la programmation qui sera partagée dans les prochaines semaines sur le site et les réseaux sociaux de l’événement. En attendant l’équipe organisatrice est ravie de partager l’affiche de cette seconde édition. Une affiche réalisée par l’illustrateur toulousain Johan Borg. 

Pour rappel, le Festival Grindhouse Paradise fait le pari de promouvoir un cinéma pas, peu ou mal représenté dans les salles obscures françaises. L’événement propose des films de genre contemporains provenant des quatre coins du monde, produits de manière indépendante et réalisés par des cinéastes émergents. Ce désir de défendre un autre cinéma s’est avéré payant. Malgré les contraintes sanitaires peu propices à stimuler la fréquentation du cinéma, ce sont près de 900 spectateurs qui ont été accueillis lors de la première édition qui s’est déroulée en septembre 2020. 

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img