mardi 26 octobre 2021

Contact

spot_img
CultureJocerand Makila, le rire de bon coeur

Jocerand Makila, le rire de bon coeur

De son quartier d’Empalot jusqu’à la scène ouverte du Jamel Comedy Club, Jocerand Makila est une étoile montante du rire. Ce Toulousain de 22 ans est un exemple de détermination.

Bienveillant

Ses sketchs s’adressent au plus grand nombre, « enfants, adultes et personnes âgées, sans sujet polémique ni vulgarité ». Jocerand Makila s’inspire des choses du quotidien dans lesquelles chacun se retrouve un peu. Sa marque de fabrique est le verre à moitié plein : « Être positif est la clé du bonheur », répète-t-il.

 

Enraciné

Jocerand Makila est né de parents ayant fui la guerre en Angola, à la fin des années 1980 : « Ils ont eu le courage de venir jusqu’en France. Et je vis toujours chez eux, nous avons besoin les uns des autres. » Ancré dans son quartier d’Empalot, il est devenu l’un des animateurs du centre de loisirs Léo Lagrange, là où, enfant, il allait jouer les mercredis.

 

Inspiré

C’est après avoir regardé le film ‘’Ali’’, campé par Will Smith, que Jocerand Makila a eu le déclic. À 19 ans, il s’est décidé à faire de la scène et du cinéma, coûte que coûte. Avec pour modèles des rois du stand-up américains comme Eddy Murphy ou Jim Carrey, et les nouveaux maîtres français Kevin Razy ou Ahmed Sylla. Ses icônes : Omar Sy et Jamel Debbouze, « qui ont montré que tout est possible, même pour ceux qui, comme moi, ont grandi dans une cité. »

 

Obstiné

Il a tenu sa première scène dans l’obscure cave d’une pizzeria toulousaine, devant moins d’une dizaine de clients : « Un bide. Et le lendemain, pareil, devant une centaine de personnes, à la MJC Empalot. Je me suis dit : ‘’C’est le métier qui rentre, il faut apprendre, bosser et ne rien lâcher’’. » Le troisième essai fut le bon, le débutant faisant se tordre de rire plus de 300 spectateurs au festival Bazar de Rodez.

 

Prometteur

En trois ans, on lui a déjà décerné huit récompenses. Parmi lesquelles celle de ‘’L’humoriste émergeant pour la jeunesse angolaise’’ et ‘’Personnalité qui met à l’honneur la Ville rose’’, des mains de Jean-Luc Moudenc. Il a foulé le mois dernier la scène ouverte du Jamel Comedy Club, où il a donné un aperçu de son spectacle. Et ses plus belles dates sont toutes proches, d’ici l’été, à Paris, Montpellier, Nantes, Angers ou Toulouse… avant une tournée qui s’achèvera en juin 2020.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img