jeudi 9 décembre 2021

Contact

CultureEmanci : Art et essai pour tous

Emanci : Art et essai pour tous

Emanci – anagramme de cinéma – veut ouvrir les salles d’art et d’essai à la génération Z, en lui proposant des films hors du commun à petit prix. Ce nouveau service en ligne fait gagner aux cinémas indépendants des spectateurs qui n’y auraient peut-être jamais mis les pieds.

© Utopia

 

« C’est un nouveau moyen de nous faire connaître, avec beaucoup d’humour », dit-on à l’Utopia de Tournefeuille, le premier partenaire d’Emanci.fr. Un cinéma d’art et d’essai dont les salles ne sont pas toujours pleines et qui souffre, comme d’autres, de la désaffection des 15-30 ans. Partant de ce constat, Jonathan Lagier a fait d’une pierre deux coups. Ce consultant en communication a négocié avec le cinéma des places à prix cassés qu’il propose ensuite à une communauté d’un millier de jeunes internautes : « 90% d’entre eux ne sont jamais venus à l’Utopia de Tournefeuille ! » raconte -t’il, soulignant la difficulté de se rendre dans cette salle excentrée de Toulouse. L’homme sait parler à la génération Z : « Ce sont de grands consommateurs de loisirs culturels qu’il faut savoir aller chercher avec leur langage et sur leurs canaux de communication : les réseaux sociaux. »

Ainsi, voilà ce qu’on peut lire sur la page Facebook ou la newsletter d’Emanci : « On a obtenu rien que pour toi des places à 4 euros pour aller voir une comédie intelligente (si si) : “La mort de Staline”. Ou bien :  « Si tu cherches un after, va voir “The rider” à 10 h ». « Loin des multiplexes, on démocratise le cinéma d’art et d’essai, qui n’est pas réservé à une élite et dont les films sont pour la plupart tout à fait accessibles ». Alors qu’il vient juste de conclure un nouveau partenariat avec le cinéma ABC, Jonathan Lagier veut étendre sa formule à un maximum de salles. En France, une sur deux est labellisée Art et essai.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img