Déclaration d’humour d’Eric Carrière à Toulouse

toulouse j'adore(08-09-2015)┬®franckalix-1

TYPIQUE. C’est un peu l’étincelle humour de la rentrée culturelle. « Toulouse… J’adôre », une comédie par des toulousains sur les toulousains qui risque de faire parler d’elle. Aux commandes : un duettiste des chevaliers du ciel et une troupe d’artistes bien de chez nous. 

« Cela faisait un moment que je voulais écrire une pièce sur Toulouse ». Eric Carrière est comme à la maison, confortablement installé dans un fauteuil de velours rouge de la Comédie de Toulouse. Il revient sur son amour pour cette ville rose, où il est né et où il passe un tiers de son temps. « Je ne suis pas un militant nationaliste toulousain ! » plaisante-t-il  « mais cette ville je l’adore.» Lorsqu’il voit Angélique Panchéri sur scène au Festival d’Avignon c’est la révélation : « C’était elle qui me manquait ! Une vraie toulousaine bourrée de talent et qui dégage du charisme. Cette pièce c’est du sur-mesure, je l’ai écrite pour elle ». A la clef une comédie pour « mettre en valeur Toulouse et ses spécificités : C’est la ville en France où il y a le plus de nouveaux arrivants chaque année. Il fallait illustrer cette rencontre, ce choc des cultures ! » L’humoriste ne tarie pas d’éloge sur sa ville et l’analyse avec la finesse du spécialiste du territoire-cassoulet : « Les toulousains ne pensent pas comme les autres : on est intrinsèquement rebelles. Il y a là une raison historique, car c’est la plus grande ville éloignée de Paris, une ville indépendante, à part. Il y a des codes ici, les tapas par exemple sont devenus un mode de vie… » Les toulousains devraient donc se reconnaître mais les nouveaux-arrivants aussi, car « Toulouse… J’adôre » « est un peu une satire, qui dépeint les deux côtés… car non il ne suffit pas de rajouter « cong » pour devenir toulousain ! »

« Les toulousains vont se reconnaitre et les néo toulousains vont gagner du temps. »

A la mise en scène, Roger Louret, connu et reconnu pour son travail sur de nombreux one-man shows mais aussi pour certaines comédies musicales à succès. « Je peux lui laisser les clefs, il va amener la pièce là où je veux qu’il l’amène, il n’a rien à prouver, il aime les acteurs il est fou de ce métier. » Roger Louret c’est un peu le trait d’union qui ferme la boucle car il a largement amené Angélique, la comédienne principale sous les projecteurs : « je suis coiffeuse à la base et j’ai pris quelques cours de comédie dramatique en loisirs. Lors du spectacle de fin d’année Roger Louret était là, ce fut le point de de départ de 5 ans de travail ensemble. Il me connait, il sait me gérer et c’est plutôt agréable de travailler comme ça », rapporte la jeune-femme à l’accent chantant et à la drôle de voix caverneuse. Quant au reste du trio d’acteurs, Noémie Larroque et Nicolas Rougraff, ils connaissaient aussi Angélique : « il y a une entente entre nous et cela transpire sur scène. » Tous les ingrédients sont là : « Eric Carrière m’a écrit un rôle en or, c’est un très beau cadeau : ma carrière peut s’arrêter là ! » s’esclaffe-t-elle. Il faut dire que la pièce a été jouée de manière plus ou moins incognito en juin dernier, à 4 reprises « pour tester son effet sur le public », termine Éric Carrière ». Un carton. La billetterie devrait rapidement être prise d’assaut pour les représentations de la saison.

 

« Toulouse…J’adôre ! » du 15 septembre au 31 décembre… Et plus si affinités ! La Comédie de Toulouse, 16 rue Saint Germier, 31000  Toulouse.

Pitch

Un couple de jeunes parisiens est nommé à Toulouse. A la recherche d’un appartement ils poussent la porte d’une agence immobilière tenue par Barbara la toulousaine type, qui les prend sous son aile avec non seulement la mission de leur trouver un super appartement mais aussi de faire d’Armand et Stéphanie de vrais toulousains, qui pensent toulousains, parlent toulousain et boivent toulousain. Apprentissage de la langue, découverte du vocabulaire imagé, initiation à l’apéro, tout y est …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.